Le diocèse de Tolagnaro

      Accueil > Actualités

Actualités

Clôture du Jubilé 125e anniversaire de l'arrivée des Missionnaires Filles de la Charité

de Saint Vincent de Paul à Fort-Dauphin : 09 mai 1897 – 09 mai 2022

La clôture de l'année jubilaire de l'arrivée des Missionnaires de la compagnie des Filles de la Charité à Madagascar est marquée par un triduum. Les dates des 27, 28, 29 novembre sont très importantes pour les Sœurs Filles de la Charité, elles ont donc été choisies spécifiquement pour clôturer l'année jubilaire, après l'avoir célébrée dans chaque communauté de vie le 09 mai dernier.

Le 27, la commémoration de la « Médaille Miraculeuse » a ouvert la fête. Il y avait une célébration eucharistique présidée par l'évêque dans la cour de la Maison provinciale à «Sahan'i Maria».

  

Au cours de cette célébration, il y a eu l'accueil des nouveaux membres du mouvement « A.M.M » (Association de la Médaille Miraculeuse) et le renouvellement des vœux des anciens.

  

  

Le 28, fête de sainte Catherine Labouré à qui la Vierge Marie est apparue et a confié la fabrication de la «médaille» à son image et la fondation du mouvement des Jeunes enfants de Marie ou la « Jeunesse Mariale Vincentienne ». Marie a laissé un message qu'elle donnera grâce à ceux qui respectent et utilisent cette médaille. L'évêque a souligné ce message de Notre-Dame à Catherine Labouré lors de son homélie à la messe d'ouverture du 27 novembre : « Un morceau de fer serait-il miraculeux ? Non, mais c'est la grâce que le Seigneur nous donne à travers les prières de la Mère qui nous aime». Ce 28 novembre la Messe a été célébrée à la cathédrale. Il y a eu lieu l'accueil des jeunes qui souhaitent devenir membres du mouvement de la Jeunesse Mariale Vincentienne.

  

  

Le 29, commémoration de la fondation de la compagnie des Sœurs Filles de la Charité. Au cours de son homélie, l'évêque a rappelé les histoires et les charismes de la compagnie. Il a apporté des prises de conscience et des rappels afin que chacune puisse vivre l'esprit vincentien. Il y a eu la réception de sept (7) jeunes Sœurs qui ont demandé d'entrer dans la Congrégation.

  

  

  

  

Et la cérémonie s'est terminée par la bénédiction de la plaque commémorative et la plantation d'arbres.

  

Les Sœurs Filles de la Charité, travaillent dans sept (7) diocèses de Madagascar : Antananarivo, Antsirabe, Fianarantsoa, Ihosy, Mananjary, Farafangana, et Tolagnaro. Pour bien vivre l'année jubilaire, la devise était : «EPHATA : Sortez…, allez…, rencontrez…».

Père Fabrisio PHILEMON

02 décembre 2022

Quelques photos de la visite dans le district de Tsihombe : 15 – 20 Novembre

Une pluie torrentielle est tombée l'après–midi du mardi 15 où je suis arrivé. Tout le monde m'a remercié, même si j'y suis pour rien, d'avoir apporté la pluie avec moi.

Le 16, visite à Tanandava, à plus de 30 km de Tsihombe. Le ciel a été assez couvert encore avec un peu de crachin, mais s'est éclairci. On m'a rappelé qu'il en était ainsi lors de ma précédente visite, signe de la bénédiction céleste.

Il y a eu 62 confirmands qui ont vraiment exprimé leur joie à la sortie de la cérémonie.

  

  

Le 17, visite à Marovato à 35 km de Tsihombe. La route a été pleine de flaques d'eau.

A notre arrivée tout le monde a été déjà à l'église pour préparer la liturgie. Il y a eu 43 confirmands.

  

Le 18, visite à Antaritarika, à 35 km aussi de Tsihombe. La belle église s'est trouvée trop petite pour accueillir les 84 confirmands et toute l'assemblée. On a célébré à l'extérieur.

  

A ces 3 visites tout le monde a regretté l'absence du curé, et cela depuis quelques années déjà. On m'a demandé un second vicaire. Il y a plus de 40 fiangonana. C'est trop lourd pour une seule personne. Le curé m'a dit que beaucoup d'endroits sont inaccessibles en voiture, à cause du sable! Il y a eu un moment où il y allait en charrette. Mais pour sa santé, c'est difficile maintenant!…

Les19 et 20 réservés pour la ville

Le 17 après–midi j'ai eu déjà la joie de visiter les élèves du Collège par classe. Il y a 1 330.

Les parents ont demandé d'ouvrir le lycée.

A la rencontre des comités le samedi, j'ai senti tout de suite leur dynamisme, et encore sous l'ambiance du centenaire célébré l'année dernière. Demande d'agrandir l'église. D' accord, ai–je dit, mais en forme de croix. Il ne faut pas abolir cette belle façade.

Malgré tout, le président du comité et la Sœur responsable du dispensaire ont signalé qu'il y a plus de 300 cas de VIH Sida, dus aux personnes en déplacement vers Mahajanga, Nosy Be…. Les médecins chrétiens se groupent pour la conscientisation et l'éducation…

Il y a eu une quarantaine de confirmation.

  

  

Mgr Vincent RAKOTOZAFY

30 novembre 2022

Visite pastorale à la chapelle Marillac : 13 novembre

Enfin, depuis la dizaine d'année qu'on en parle, le sanctuaire est sorti de terre. On a changé trois fois d'endroit la pierre de fondation pour finir à un emplacement parallèle à la RN 13.

  

L'entrepreneur demande 2 ans et demi pour terminer la construction. Espérons donc qu'on ne s'entassera plus dans cette chapelle dans 3 ans.

Mgr Vincent RAKOTOZAFY

30 novembre 2022

REUNION PRESBYTERALE

08–09 novembre 2022

En plus de la convocation par l'évêque d'un conseil pastoral composé des prêtres, des religieux, et des laïcs, les prêtres se réunissent trois fois par an, pendant trois jours, les mois de novembre, février et mai.

En ce mois de novembre, comme il a été proposé au mois d' août, la rencontre a été entièrement centrée sur le thème de la «Pastorale des jeunes».

Les coordinateurs, PP. Dario et Bruno, ont divisé en trois parties le programme :

  

  1. La présentation du résumé des questions du mois d'août.
  2. Treize (13) points tirés de cette présentation comme priorités, suivis de débats
  3. En résumé, ces Treize (13) points peuvent être divisés en quatre (4) points majeurs :

    • Formation continue pour tous les acteurs pastoraux du diocèse et des parents dans les quartiers, des responsables des mouvements au sein des paroisses et des districts.
    • Création des espaces pastoraux pour nourrir la foi des jeunes.
    • Un examen plus approfondi du système pour renforcer la catéchèse dans le diocèse.
    • établir une feuille de route commune pour les sacrements.

      

      

      

      

      

  4. Les divers par les commissions diocésaines : formation des catéchistes au mois de février au Centre de Saint Jacques, rencontre de toutes les chorales du diocèse à Bekily…

À la fin de la réunion, l'évêque a résumé la visite «ad limina» effectuée par la conférence épiscopale de Madagascar du 24 au 29 octobre. Le texte de celle–ci nous a déjà été présenté ici. Mais il a mis l'accent sur leur rencontre avec le Saint–Père, où le pape François a rappelé l'importance de l'éducation de base pour le cheminement de la formation du futur prêtre : spirituelle, intellectuelle, fraternelle et pastorale. « Ce ne sont pas seulement ceux qui se préparent à devenir prêtres, dit–il, qui en ont besoin, mais surtout nous qui sommes déjà prêtres aussi. Ce sont les fondements de notre identité de prêtre».

Il a attiré l'attention sur les gestes liturgiques qui risquent d'être du folklore. Les coutumes sont à évangéliser et non le contraire.

Il a insisté sur la Convention entre le diocèse et les Congrégations religieuses qui y travaillent.

La prochaine réunion presbytérale aura lieu du 07 au 09 février 2023.

  

« Le Seigneur fait route avec nous.»

Père Fabrisio PHILEMON

13 novembre 2022

Visite ad limina

Notre secrétaire a relaté quotidiennement le déroulement à Radio Don Bosco ou au site de la Conférence épiscopale où il en a fait aussi le résumé. Cliquez ici pour plus de détails.

Je rappelle tout simplement que notre dernière visite a été en 2014, et à son rythme normal celle–ci aurait dû avoir lieu en 2019. Mais le Pape lui–même a rendu visite à notre pays cette année–là. Après quoi il y a eu la pandémie Covid. La Conférence a insisté auprès de la Nonciature pour lui trouver une date, ce qui est arrivé cette année du 24 au 29 octobre.

«Visite ad limina». Visite aux seuils (des basiliques des apôtres Pierre et Paul) pour marquer cette communion à la source, visite au successeur de Pierre et à tous ceux qui l'entourent pour la conduite de l'église, dans les différents dicastères.

Pour préparer cela chaque évêque a déjà envoyé le rapport de son diocèse (en 2019). A cette visite c'est l'occasion d'en discuter fraternellement.

La rencontre avec le Pape était vraiment fraternel. Pas de protocole, ni discours, a–t–il dit. Vous pouvez parler de tout, même critiquer le Pape, ici mais pas dehors. Celui qui veut parler lève la main.

J'ai parlé de 2 choses : ma retraite et la sécheresse.

Je suis l'ainé de mes confrères et voici 3 ans que je devrai déjà être en retraite, mais on me demande de continuer «nunc pro tunc». Puis pour la vie sociale de notre diocèse, la sécheresse l'a frappé depuis 2019, ce qui a provoqué l'émigration en masse vers le nord. Cela crée tout un désordre….

Pour la première question il a dit qu'il a signé ce matin la nomination de 2 évêques. Tout le monde a applaudi, mais j'ai conclu en moi–même que c'est pour les 2 sièges vacants depuis 5 ans : Mahajanga et Ambanja. Attendons la proclamation, et la suite….

D'ailleurs on a un nouveau Nonce qui se penchera, certes, sur les propositions de noms que nous présentons à chaque Assemblée plénière.

Pour la sécheresse, il a donné 2 solutions : le reboisement et des grands forages. Cela ne fait que nous encourager dans ce que nous faisons déjà à notre niveau ; la vraie solution est au Gouvernement.

Je relate ici quelques photos : la visite au tombeau de Pierre, visite aux dicastères, rencontre avec le Pape.

  

  

  

  

  

Mgr Vincent RAKOTOZAFY

07 novembre 2022

SORONA MASINA HO FAHATSIAROVANA IREO MPINO NODIMANDRY

Alarobia 02 novambra 2022

  

Notanterahina tao amin'ny fasan'ny misiôna katolika Bazaribe Tolagnaro ny Sorona Masina ho fahatsiarovana ireo Mpino efa nodimandry fa indrindra ireo izay mbola ao anatin'ny Afo Fandiovana. I Mompera Kasimierz (c.m), Vikera Jeneraly eto amin'ny diosezy no nitarika ny Sorona Masina, notronin'ireo Pretra sy Relijiozy ary ireo Kristianina avy amin'ny Fiangonana eto an–tampon–tanànan'i Tolagnaro.

  

Nandritra ny toriteny nataony, i Mompera Vikera Jeneraly no nampahatsiahy sy nanentana ny kristianina rehetra tafavory teo, ny amin'ny tokony tsy hanadinoana ireo iray finoana efa nialoha lalana. Izany dia amin'ny alalan'ny vavaka ataon'ny tsirairay ho azy ireo, tsy voatery ho isaky ny 02 novambra ihany.

  

Teo am–pamaranana ny Sorona Masina dia naveriny, mba ho famporisihana ny tsirairay, ilay tenin'i Md Jean Marie Vianney (Curé d'Ars) manao hoe :« Raha fantatsika ny halehiben'ny herin'ny fanahy ao amin'ny Afo Fandiovana sy ny habetsahan'ny fahasoavana azontsika avy amin'Andriamanitra, amin'ny alalan'ny fanelanelanan'izy ireo, dia tsy hohadinoina toy izany izy ireo. Aoka isika hivavaka tsara ho azy ireo, mba hivavahany tsara ho antsika!».

«Aoka anie mba handry am–piadanana, noho ny famindram–pon'Andriamanitra, ny fanahin'ny kristianina efa maty, Amen. »

Mompera Fabrisio

03 novambra 2022

Présentation du P. Philémon RAZAFIMANANTSOA à la Chapelle d'Ampasy

Ce dimanche 16 octobre, je suis allé présenter le Père Philémon, ancien curé d'Amboasary, aux chrétiens de la chapelle de la léproserie d'Ampasy, jusque–là confiés au Père José HERIMBOLA. Celui–ci, en plus de sa charge du Centre catéchétique Saint Jacques, donne des cours à l'UCM de Tananarive, au Grand Séminaire de Vohitsoa, et autres charges encore. C'était dans une ambiance de joie très priante que le nouveau responsable a été accueilli.

  

  

   

Signalons en passant que chrétiens du quartier et malades prient ensemble ; et ces derniers diminuent, merci à Dieu. La chapelle a toute la structure et organisation paroissiale : comité, mouvements, chorale

  

  

  

  

  

  

Bon apostolat au Père Philémon.

Mgr Vincent RAKOTOZAFY

17 octobre 2022

Sœur RASOLOHERY Claudine Aimée et le CIMOPAR

Quelle joie d'avoir eu dans nos murs Sœur Claudine Aimée RASOLOHERY pour nous parler de son médicament CIMOPAR, fruit de ses recherches.

  

Le vendredi 7 octobre, de 17 à 19h, elle a parlé aux médecins, pharmaciens, prêtres, religieuses de la ville.

  

  

Le samedi 8, de 8h à 10h, à tous ceux qui ont voulu l'écouter.

  

Mais qui est Sœur Claudine Aimée Rasolohery ?

Elle est religieuse de la Congrégation CIM (Cœur Immaculé de Marie).

Elle est originaire de Fandriana, où j'étais curé, et permettez–moi de partager notre relation personnelle : Venue me parler de sa vocation religieuse, ma seule réponse était : «Etudie bien», d'abord. Elle a eu son baccalauréat C au Collège Saint François Xavier à Fianarantsoa. Après le S.N ( Service National ) elle se vouait totalement à sa formation religieuse. Et quelle fut ma joie quand, 10 ans après, la Congrégation l' a envoyée aux études à l' Université d' Andrainjato, Fianarantsoa, où elle a eu son Doctorat en chimie de substance naturelle.

De là elle a continué à l'Ecole Doctorale de Toulouse ( France ) et au Centre de recherche phytothérapie.

Devant sa compétence le Centre a voulu la garder là–bas, mais elle a préféré rentrer au pays pour être au service de ses compatriotes.

Elle est Professeur chercheur à l'Université de Fianarantsoa, Ecole Doctorale en Chimie médicinale.

Elle est Professeur chercheur à l' Université d' Antananarivo : Valorisation des produits naturels renouvelables.

Elle est Directrice du Laboratoire pharmaceutique et de recherche chimique médicinale où l'on fabrique le CIMOPAR, à Fianarantsoa.

LPS ou Laboratoire Plante Santé.

Voilà pour la présentation.

Elle a parlé des différentes étapes pour arriver au résultat médical et le traitement fait avec CIMOPAR: hépatites virales, A, B, C ; asthme et allergies, etc…

Les questions n'arrêtaient pas, plus scientifiques pour les médecins et pharmaciens, l'utilisation immédiate pour les autres, preuve qu'on s'intéressait à la matière.

  

Au chemin du retour, elle s'est arrêtée à Ambovombe pour y intervenir encore.

Mgr Vincent RAKOTOZAFY

14 octobre 2022

Visite pastorale de la banlieue nord du 4 au 9 octobre

Les rencontres ont eu lieu à Mahatalaky le mardi 4, à Mahialambo le vendredi 7, à Mandromodromotra le dimanche 9.

  

Le même problème qui revient depuis toujours est le passage de la coutume ancestrale à la vie chrétienne. La foi chrétienne est encore au niveau de l'appartenance sociale, et non engagement personnel. Le mariage chrétien reste un achoppement ! Le mariage consanguin est une pratique courante….

A cette visite on a parlé beaucoup des bouleversements de la vie sociale : jalousies, circulation de malfaiteurs en connivence avec des individus du village…

On dirait que tout tourne en rond, mais c'est au milieu de tout cela que le royaume avance, le sénevé pousse.

A Mahatalaky on a eu 9 confirmations, à Mahialambo 12, et à Mandromodromotra 10.

Des jeunes sont prêts à suivre la formation au Centre catéchétique pour la relève des catéchistes ou les seconder.

L'auto–prise en charge commence, même avec quelques personnes seulement. A titre d'exemple l'agrandissement de l'église de Mandromodromotra où l'on parle toujours du dernier Missionnaire Français qui prenait tout en main. Ici quelques personnes entrainent la communauté entière à se réveiller.

Espérons que cela continuera avec les prêtres de Saint Jean Baptiste le Précurseur qui prendront le District le mois de novembre.

Merci aux PP. Damy Valasoa et Jean Louis Josaphat qui sont mutés respectivement à la Cathédrale et Amboasary.

Mgr Vincent RAKOTOZAFY

11 octobre 2022

Visite pastorale à Amboasary : 2 octobre

Pour ménager la santé de l'évêque après son opération, tout a été concentré à Amboasary. Cela a bouleversé les programmes déjà établis par les prêtres et les comités où il était prévu que la visite se ferait en trois endroits ; mais tout le monde a pris à cœur le changement.

C'était vraiment le rassemblement de la grande famille autour de l'évêque, renouvelant avec les 138 confirmands les promesses du baptême. L'église était archipleine, mais grâce à la sonorisation bien préparée ceux qui étaient dehors pouvaient tout suivre.

  

Après la cérémonie, beaucoup de mouvements (FET, TMV, Scouts… ) ont profité pour se rencontrer un moment.

  

A cette visite j'ai surtout remercié les comités pour la collaboration avec les prêtres, et exhorté de continuer ainsi avec la nouvelle équipe nommée lors du Conseil pastoral du mois d'août. En effet ils ont déjà dans leur calendrier le remerciement des partants le 9 octobre, et l'accueil des nouveaux le 16.

Pour clôturer la visite, un repas a rassemblé tous les représentants du district autour de l'évêque.

  

Mgr Vincent RAKOTOZAFY

06 octobre 2022

Deux jolis bouquets pour Saint Vincent de Paul

Le 27 septembre, fête de Saint Vincent de Paul, à l'Eucharistie de 6h du matin, 6 jeunes Sœurs Filles de la Charité ont prononcé leurs vœux à la chapelle ;

tandis que chez les Lazaristes 4 jeunes scholastiques ont déjà prononcé leurs vœux le dimanche 25, et le 27 septembre l' évêque leur a conféré le diaconat.

  

C'était vraiment un jour d' allégresse.

  

Mgr Vincent RAKOTOZAFY

03 octobre 2022

Visite pastorale de Manambaro – Ranopiso : 25 septembre

Mon calendrier a prévu le 19 au 25 septembre, mais tout s'est concentré le 25 à Ranopiso.

  

La sécheresse qui a provoqué la famine, l'insécurité ont diminué beaucoup la pratique dominicale, raison de plus en semaine. Les gens vaguent à la recherche de quoi vivre.

N'empêche qu'on a eu 37 confirmands bien préparés. Puis une nouvelle communauté s'est formée à Sarisambo m'a–t–on dit. Il y a donc 17 fiangonana actuellement.

  

Et malgré le coût de la vie 12 jeunes sur 16 inscrits ont pu participer au JMJ d' Antsirabe.

  

A la rencontre du comité, ils m'ont remercié de faire venir chez eux les Sœurs Disciples du Sacré–Cœur. En effet la Mère Générale de la Congrégation avec sa secrétaire sont venues d'Italie, accompagnées de la Supérieure locale, voir sur place où s'implanter. On attend.

Toujours avec le comité, on m'a signalé que le mariage consanguin et l'exigence au garçon de payer 2 bœufs à la famille de la fille continuent à freiner le mariage sacrement. Je leur ai dit que l'évêque n'a pas de solution miracle, mais c'est à eux déjà conscients d'améliorer cette situation.

  

La scolarisation pour éclairer les esprits, les échanges entre jeunes dans les mouvements jouent un rôle important.

Un point positif que j'ai constaté après 20 ans d'effort est l'auto–prise en charge, même si on a encore beaucoup à améliorer.

Signalons pour terminer que le terrassement de la RN 13 commence déjà. Les engins sont déjà à plus de 20 km de Fort–Dauphin

Mgr Vincent RAKOTOZAFY

01 octobre 2022

IRAY VOLANA SAHADY NY « JMJ MADA–X ANTSIRABE »

  

Tao anatin'ny hafaliana sy fiombonana tanteraka no niatrehan'ny Tanora tato amin'ny diosezy ny Andro maneran–tany faha–folo ho an'ny Tanora eto Madagasikara (JMJ Mada X). Ny zoma 26 aogositra lasa teo no niaingan'ireo solontenan'ny tanora avy aty amin'ny diosezy.

Nisy ny fanomanam–panahy ho enti–miatrika ny andro maneran–tany faha–folo ho an'ny Tanora. Ny alatsinainy 29 aogositra no nifamotoana tao Fianarantsoa ny rehetra mba hanatanteraka izany, tao amin'ny paroasy Md Josefa Mpiasa (Tanambao). I mompera RASOLONJATOVO Rostin Fidèle no nitondra ny fampianarana sy nitarika ny fihatahana masina.

  

Nifantoka tanteraka tamin'ny lohahevitry ny JMJ Mada–X ny fihatahana masina, ka nanambaràn'i Mompera ny maha zava–dehibe ny fijoroana ho vavolombelona eo amin'ny andavanandrom–piainan'ny tanora, na inona na inona onjam–piainana sy ny seha–piainana misy ny tsirairay. Nolazainy ihany koa fa fikatsahana an'i Kristy zokintsika, modely ho an'ny kristianina rehetra (indrindra ny tanora) ny antom–pisian'ny JMJ. Koa tsy sanatria fialan–tsasatra na fandaniam–potoana, ny JMJ, fa fikatsahana ny fiainam–panahy sy fifampizaràna amin'ny hafa ihany koa.

  

Nytalata 30 aogositra no nitodi–doha, nianavaratra ny mpivahiny. Tonga tao Antsirabe ny andron'io ihany ka nandray ny « badge » ny tsirairay. Nizara tamin'ny « site » anakiroa izy ireo (Site : ASJA sy Sainte Trinité).

  

Nahitàna solontena avokoa ireo paroasy sy distrika ary sapely ato anatin'ny diosezy ka miisa 692 no nisoratra anarana fa 636 no tonga nizaika. Tao anatin'ny fiombonana sy fiarahan–dia hatrany no nentin'izy ireo nanaraka hatramin'ny farany ny fivahinianana masina izay natao.

Ny alahady 04 aogositra no namaranana ny fivahinianana masina ka tonga niatrika izany ny solon–tena mpikarakara ny JMJ internationale, izay hatao any Lisbonne amin'ny taona 2023 ho avy izao.

  

Nankahery ny Tanora namana rehetra eto Madagasikara izy mirahalahy nandritra ny anjara fitenenana nataon'izy ireo. Nanambara ny hafaliany sy ny fahatsapany ny halehiben'ny Fitiavan'Andriamanitra antsika olombelona rehetra. Nentaniny ihany koa ny Tanora mba tsy ho kivy na ho ketraka eo amin'ny seha–piainana misy ny tsirairay, fa tokony hametraka ny fitokiany tanteraka amin'Izy Kristy efa nitondra ny rofintsika tamin'ny hazofijaliana. Ary ny ENY nataon'ny Maria no fitaratra sy modely hoan'ny tanora rehetra.

Taorian'ny fandraisam–pitenenana nataon'ny filohan'ny VPKT (Vovonam–Pirenenana Katolikan'ny Tanora) eto Madagasikara, dia nisy ny fifanakalozana ny Hazofijalin'i Kristy isaky ny diosezy ka nahazoana ireo diosezy mirahavavy hiara–dalana mandritra ny taona ambara–pahatongan'ny JMJ MADA manaraka. Ka ho an'ny diosezy Tolagnaro dia ny diosezin'ny Tsiroanimandidy no rahavaviny nanomboka tamin'ny JMJ Mada–X teo. Mifampivavaka hatrany e !

  

FAMINTINANA NY HAFATR'IREO RAY AMAN–DRENY

HOAN'NY TANORA NANDRITRA NY JMJ MADA–X (*)

Taratasin'ny Papa Fransoà ho an'ny Tanora Malagasy, JMJ Mada–X Antsirabe (Roma, Md Jean–de–Latran, 10 aogositra 2022) :

Nanentana sy namporisika ary nankahery ny Tanora, ny ray masina, ka naneho ny hasarobidin'ny firaiketana tanteraka sy fiombonam–piainana marina amin'i Kristy na inona na inona ny toe–java–misy sy ny rivo–piainana izoran'ny firenena ankehitriny. Nohamafisiny fa na dia eo aza ireo takaitra mahazo ny nosintsika nohon'ny areti–mandoza sy ny rivo–doza ary ny krizy maneran–tany vokatry ny adin'ny Rosia sy Ukraine dia tsy tokony hiraviravy tanana fa hibanjina ny ho avy, ny Tanora. Ka nambarany fa : « aza avela ho ny hafa no ho mpandray anjara hitondra ny fiovana mialoha anareo (Tanora)! Ianareo no tompon'ny hoavy! Amin'ny alalanareo no hidiran'ny hoavy ho tonga ankehitriny eo amin'izao tontolo izao » (Christus vivit, n°174).

Hafatry ny Nonce Apostolikan'i Madagasikara (Mgr Paolo Rocco Gualtieri) :

Mbola nanamafy ny fanentanana efa nataon'ny ray masina, ny Nonce, momba ny firaiketam–po amin'i Kristy n'aiza n'aiza sy eo amin'ny seha–piainana misy ny tsirairay. Nambarany ihany koa fa zava–dehibe ny fandalàna ireo soatoavina Malagasy : ny fikolokoloana ny aina, fanajana ireo zokiolona, Dadabe sy Nenibe, ary ny vako–manitra fonosin'ny Fihavanana Malagasy. Nampahatsiahy ny Tanora, ny Nonce, ka nilaza fa tokony hiady amin'ny fahantrana, ny tsy fahamarinana sy ny kolikoly maro isan–karazany ; fa lavitra ny herisetra anefa ny anatanterahana an'izany. Ka hoy indrindra izy raha nanao ny fanentanana hoe : « Hampianatra anareo ho tena olom–pirenena mavitrika anie i Jesoa, olom–pirenena mandray andraikitra, marina, tsy manaiky handairan'ny kolikoly, olom–pirenena miady hampanjaka ny fahamarinana nefa tsy mampiasa herisetra na oviana na oviana (tsy toetran'ny Malagasy ny mahery setra), olom–pirenena tsy mitady tombontsoa ho azy manokana fa mikatsaka ny soa iombonana, tombontsoa ho an'ny Tanindrazana sy ny Firenena » (Hafatry ny Nonce hoan'ny Tanora, Lamesa fanokafana ny JMJ Mada–X Antsirabe, Alarobia 31 aogositra 2022).

Hafatry ny Fivondronam–ben'ny Eveka eto Madagasikara ho an'ny Tanora, JMJ Mada–X Antsirabe:

  

Zavatra efatra (4) lehibe no nanentanan'ireo raiamandreny eveka ny tanora Malagasy tsy vaky volo namonjy ny JMJ Mada–X :

  1. Ny fiainana ny fahamarinana :
    • « Mandraisa andraikitra amin'ny fiarahamonina : mijoroa hiady amin'ny kolikoly amin'ny lafiny rehetra ary aza levonina ao anatin'ny fitiavam–bola ny toe–panahy kristianina ao aminareo ».
    • « Meteza hitondra ny fahamarinana amin'ny sehatra rehetra misy anareo. Aza manaiky hatao fitaovana hampanjakana ny tsy fahamarinana sy ny tsy rariny ».
  2. Ny fanajana ny hasina maha olona:
    • « Tempolin'Andriamanitra ny vatanareo ka aza avadika ho fanjakan'ny tsy fahamendrehana isan–karazany. Ary aza avadika ho fasana nohon'ny fanalan–jaza ».
    • « Tsy dingam–piainana hoan'ny hadalana akory ny fahatanorana fa hivoarana amin'ny maha olom–banona ».
  3. Ny fikolokoloana ny tontolo iainana :
    • « …tsy maintsy mijoro amin'ny fomba hita maso sy azo tsapain–tanana ka hanao ny ezaka rehetra hikajiana ny tontolo iainana ».
    • « Miezaha tsy ho lavo ao anatin'ny toe–tsaina tia vola «anio'' ka na dia hamotika ny tontolo iainana aza ny fambolen–katsaka ny vary ka hamotehana ala dia atao ihany ».
    • « Tarigetra ho antsika tanora katolika ny miady mafy hanatsara ny « Tranobe iombonana » amin'ny ezaka rehetra ».
  4. Ny fijoroana ho vavolombelona :
    • « Mijoroa ho vavolombelona amin'ny fahaizana manaja ny ray aman–dReny sy ny zokiolona, mahay maka ny traikefam–piainana ananan'izy ireo na dia manana fahaizana moderna aza ».
    • « Tsy ny fanana mari–pahaizana isankarazany loatra no maha–olon–kendry, ilaina ireny, ary tena ilaina tokoa raha mikendry ny fanasoavana ny olona sy ny soa iombonana saingy raha mari–pahaizana tsy misy fahendrena dia vao maika mitera–doza ».
    • « Ampiasao ho loharano hivoizana ny toe–tsaina sy ny toe–piainana kristianana ny tambajotra sosialy fa aza avela hamotika ny soatoavina Malagasy sy ny maha–kristianina anareo ».
    • « Tsy tambajotra sosialy feno fanaratsiana sy fampiadiana ary fanosoram–potaka ny hafa no modelim–piarahamonina Malagasy fa ny fahaiza–manaja ny hafa ».
    • « Asehoy fa tsy fandaniam–bola sy fotoana, araka ny lazain'ireo mpanaratsy, ny JMJ fa fotoana tena sarobidy nanovozana aim–panahy hoenti–miaina eny amin'ny fiarahamonina hanasoavana ny mpiara–belona».

(*) Tsindrio eto raha hijery ireo lahatsoratra ireo feno.

Mompera Fabrisio

30 septambra 2022

Visite pastorale à la banlieue d'Ambovombe

Aussitôt après les ordinations je suis parti pour la visite pastorale de la banlieue d'Ambovombe.

J'ai commencé à Ambondro, le dimanche 14 août, avec le Père Dimbisitraka. Il y a eu une soixantaine de confirmands. La grande affluence n'a pas permis la célébration dans l'église.

  

  

Le 15 août, à Behabobo, secteur du P. Alonso, mais comme il est retenu en Europe pour raison de santé, c'est toujours le Père Dimbisitraka qui le prend en main. Les 113 confirmands étaient déjà à l'église quand nous sommes arrivés, et à eux seuls la remplissaient déjà. J'ai demandé de les sortir et de préparer la célébration dehors.

À part le grand nombre des confirmands par rapport aux autres années, rien ne m' a permis de connaitre la situation réelle des deux secteurs. Le jeune prêtre est laissé se débrouiller seul et ne sait par quel bout prendre. !!

On doit revoir cette situation.

En vue de la visite «ad limina» j'étais convoqué à Tanà pour préparer mon visa, j'ai dû rompre la visite.

Les confirmands du secteur du Père Antonio sont envoyés à la paroisse. Le samedi 20 et dimanche 21 août, j' étais à la Paroisse Meday Mahagaga. La rencontre du samedi avec le comité était de la plus morne. Rapport fait par le Président d'une manière très moderne, mais on dirait un rapport d' ONG et non d'une paroisse. Tout a été vu sous l' angle matériel. J'ai dit au Père Nicolas, successeur du P. Aziz, de renouveler le comité pour une nouvelle relance de la pastorale.

Le dimanche, prévu que l' église ne contiendra pas l'assistance, on a tout préparé dans la cour qui a été pavoisée, préparée pour pareille circonstance. A 2h du matin une pluie torrentielle est tombée. A 6h le ciel était encore bien couvert, mais s'est éclairci peu à peu. La cérémonie s'est bien déroulée, à la fois très priante et festive. Un grand merci pour les organisateurs.

  

  

  

  

Le lundi 22 août, j' ai continué sur Antanimora.

  

A cause du Covid–19, il n'y a pas eu de visite pendant 3 ans. A part à Antanimora Centre, la rencontre a eu lieu à trois nouveaux endroits où je ne suis pas encore allés depuis les 21 ans que je suis dans le diocèse : Androvasoa, Tafianampela, Anjeba.

A Androvasoa, on m' a appris que 3 nouvelles communautés se sont formées sur cette partie nord du district. Importance de la formation des catéchistes. Il y a eu une centaine de confirmands.

  

A Tafianampela , la visite coïncidait avec la distribution d'aide de PAM, mais tout s'est bien déroulé comme prévu, avec un peu moins d'assistance. A Anjeba, m'a–t–on dit, il était difficile de fonder une église. On a commencé par l' école et c'est les enfants qui ont demandé le baptême et sont arrivés à la confirmation. Ils étaient confirmés avec les jeunes des communautés voisines ce jour–là.

  

  

Ils ont regretté fort que leur instituteur catéchiste soit absent, malade et hospitalisé à Ambovombe. Les parents restent païens mais ils étaient tous là. C' était émouvant de les avoir vus danser avec leurs enfants après la cérémonie religieuse.

Je savais que le district d' Antanimora est vaste, mais à cette visite ça ne faisait que s'affirmer encore plus, et quand Andalatanosy a exprimé son désir d' être un nouveau district, j'ai dit que la demande est justifiée et n' attend que le personnel nécessaire.

La question qui est revenue aux 4 endroits de la rencontre est la sécheresse, provocant la famine. La majorité des émigrés vers le nord en 2020 vient d'ici. Ils ont affirmé aussi qu'il y a trop d'ONG dans l'Androy, alors que l'unique nécessaire est l'eau. Cela demande une volonté politique sérieuse. J' approuve cela en ajoutant la scolarisation.

  

Mgr Vincent Rakotozafy

14 septembre 2022

Filan–kevitra Pastoraly : aogositra 2022

Araka ny fanao eto amin'ny diosezy dia indray mandeha isan–taona ny fivoriana filan–kevitra pastoraly. Andinihana manokana ny fiainan'ny diosezy. Koa tamin'ity taona pastoraly ity dia notanterahina ny faha–09, 10, 11 aogositra 2022 lasa teo, teto amin'ny renivohitry ny diosezy.

  

  

Nofaranana tamin'ny fanamasinana pretra enina (6) sy diakra roa (2).

  

Mompera Fabrisio

19 aogositra 2022

Sinaody : « Eglizy miara–dia »

Niainga tamin'ny fanentanan'ny Papa Fransoa ny diosezy tsirairay no samy nanokatra ny sinaody tany an–toerana tsirairay. Ny tato amin'ny diosezy dia nosokafan'i Mgr Vincent RAKOTOZAFY tao amin'ny katedraly Md Vincent de Paul tamin'ny alahady faha–17 oktobra 2021,lasa teo. Nanomboka teo dia samy nikaon–doha namaly ny fanontaniana fiomanana ny isaky ny paroasy sy distrika tato anivon'ny diosezy.

Ny alahady faha–17 jolay 2022 no namaranana io dingana voalohany io sy nanomezana tso–drano ireo iraika amby dimampolo (51) solon–tenan'ny diosezy hiatrika ny famaranana nasionaly ny faha–30 sy 31 jolay lasa teo.

  

Nanatrika feno ireo fandaharam–potoana nandritra io fotoana io ny diosezy na tamin'ny tatitra sy fifampizarana ara–kolontsaina (sahoby) na tamin'ny Sorona Masina famaranana. Tao anatin'ny fiombonana sy fiarahan–dia hatrany no niatrehana izany rehetra izany, niainga avy taty amin'ny diosezy.

  

  

  

  

  

Mompera Fabrisio

19 aogositra 2022

SORONA MASINA NITSOFAN–DRANO IREO SOLONTENAN'NY DIOSEZY HIATRIKA NY FAMARANANA NY SINAODY NASIONALY ANY ANTANANARIVO NY 29 – 31 jolay 2022.

  

  

  

Diakra Fabrisio

19 juillet 2022

Bénédiction des 04 bâtiments réhabilités

Centre de Formation Saint Jacques Ampasy Nahampoana

Samedi 16 juillet 2022

  

Le Centre Catéchétique Saint Jacques, comme son nom l'indique, a été réservée à la formation des catéchistes de la Région Anosy.

Pour l'histoire, son nom est due en mémoire de Mgr Jacques CROUZET, Premier Vicaire Apostolique de Fort–Dauphin en 1896.

Les anciennes cases des catéchistes ont été remplacées par un nouveau bàtiment. Et comme le Centre, s'est ouvert à d'autres activités de développement : aviculture, apiculture, pisciculture, agriculture… l' Evêque a béni, le samedi 16 juillet, les anciennes salles réhabilitées pour être dortoirs, salle de formation des jeunes .

  

  

  

  

  

  

  

Invités par le Père José Herimbola, Directeur du Centre, quelques prêtres, l'ingénieur, l'entrepreneur, le formateur, quelques catéchistes en formation, ont partagé avec l'évêque, le repas préparé par les Sœurs.

  

  

  

Mgr Vincent Rakotozafy

19 juillet 2022

Quelques photos de la bénédiction de la pierre de fondation de la cité scolaire

  

Lors du discours introductif, l'évêque a signalé l'importance de cette cité scolaire qui a pour objectif de renforcer l'éducation des jeunes étudiants. Ensuite, il a présenté la gratitude du diocèse envers la conférence épiscopale italienne de son soutien pour réaliser cette œuvre.

  

  

  

  

  

Après la bénédiction de la première pierre et les alentours du chantier, l'évêque a béni spécialement les personnels qui vont assurer les travaux.

  

L'entrepreneur a promis que le travail durera dix–mois.

  

  

Diacre Fabrisio Philémon

13 juillet 2022

Visite pastorale à Bekily : 1 – 3 juillet

Prévue pour une semaine, du 1er au 8, j'ai demandé au curé de la concentrer au centre du 1er au 3, voire à supprimer quelques programmes. J'ai eu un malaise après la réunion au Grand Séminaire.

Tous les confirmands sont donc montés à Bekily, et les bénédictions d'églises, autels sont remises à plus tard.

C'est la première visite pastorale préparée par les Pères Dario et Jean Claude depuis leur installation.

Entre–temps est–ce une intimidation ou quoi : la nuit du 24 mai, des bandits armés ont sauté le mur sans pouvoir rien faire encore, gràce aux chiens qui ont aboyé fort. Ils ont détalé, et les balles de leurs armes étaient éparpillées derrière eux … ! On les a ramassées et portées à la gendarmerie.

Une semaine après, un peu plus loin à Ankilimihamy, des bandits ont voulu voler la cloche de l'église. A l'alerte du fils du catéchiste ils sont repartis mais ont pu tirer sur sa jambe. Fortement blessé, il est évacué à Tuléar et y continue encore le soin.

Au milieu de tout cela, leur effort a été de mettre en place le nouveau comité paroissial qu'ils ont appelé expressément Conseil pastoral, pour éviter la tentation de penser que c'est le Comité qui est décideur.

Ils m'ont présenté la nouvelle équipe avec le projet de programme de l' année. Je les ai remerciés de cette volonté de prendre en main leur responsabilité malgré les difficultés qui les ont attendus et qu'ils constatent.

J'ai remercié les membres du nouveau Conseil et les ai encouragés à une franche collaboration avec leurs prêtres. Ils y sont résolus, a répondu leur Président.

A la messe du Dimanche le curé leur a demandé de monter dans le chœur afin de les présenter aux chrétiens et avoir une bénédiction propre de l' évêque. C'était vraiment une ambiance très encourageante.

  

  

  

   

Ce Dimanche, la grande église s'est trouvée trop petite pour accueillir tout le monde. On a sorti les bancs de la salle d'œuvre pour ceux qui suivaient dehors. Les trois heures de cérémonie sont passées inaperçues avec la ferveur de la prière.

La visite s'est terminée par un repas familial chez les Sœurs.

  

Mgr Vincent Rakotozafy

13 juillet 2022

Visite pastorale à Beraketa : 13 – 19 juin

Cette visite a été bien préparée par le Père Yves Nathanaël, en l'absence du Père Hermann, curé, qui est toujours à Tananarive, après l'attaque des bandits qui lui a presque coûté la vie, le mois de janvier. Signalons en passant que la sécurité n'est pas encore totale.

Trois points ont marqué la visite : bénédiction de 2 églises à Vohitany et Marokobo, rencontre avec le comité paroissial, confirmation à Beraketa.

  

  

  

  

Après différentes visites, catéchèses…., ces églises ont été construites par le P. Garrido pour les quelques dizaines de néophytes, il y a 4 ans. Ils étaient entourés des communautés d'alentour lors de la bénédiction.

La rencontre avec le comité de l'Eglise du centre et les représentants des brousses, s'est concentrée sur l'auto–prise en charge.Les Missionnaires Espagnols ont laissé des héritages qu'il faut prendre en main, surtout les écoles. C'est ainsi que je ne considère pas encore le lycée fondé de la propre initiative du P. Garrido, sans participation locale, comme lycée de la DIDEC.

Après la réunion, 2 notables sont venus m'assurer qu'ils feront effort pour prendre en main ce lycée. On verra bien le résultat à la visite de l'année prochaine.

Le dimanche 19, 65 jeunes du district ont reçu le Sacrement de la Confirmation. Ce dimanche a été aussi la Fête des Pères. C' était vraiment une ambiance familiale qui rappelait le thème du Synode : Eglise Communion.

  

Aussitôt après le repas j' ai pris la route de Fianarantsoa, pour la réunion des Evêques du sud au Grand Séminaire interdiocésain de Vohitsoa.

Mgr Vincent Rakotozafy

12 juillet 2022

FAMANGIANA PASTORALY: 11 sy 12 jiona 2022

Paroasy Mb Louise de Marillac Tanambao

Ny faha–11 sy 12 jiona lasa teo no nanatanterahan'i S.E. Mgr Vincent RAKOTOZAFY ny famangiana pastoraly tamin'ity taom–pikatrohana 2021–2022 ity tao amin'ny Paroasy Tanambao.

Ny asabotsy 11 jiona 2022 nanomboka tamin'ny 08 ora 30 no fihaonana voalohany niarahan'i evekan'ny diosezy tamin'ireo komitim–piangonana izay miara–misalahy amin'ireo pretra manatanteraka ny asa pastoraly.

  

Tao anatin'izany fihaonana izany no nitondrana sy nampahalalana ireo zava–misy iainan'ny paroasy:

  • Noraisin'ny paroasy ho teny manentana azy ilay filamatry ny sinaody hoe: «Eglizy miara–dia: Fiombonana, Fandraisana anjara, Asa Fanirahana».
  • Ny12 desambra 2022 lasa teo no nanavaozana ny biraon'ny kartie 05 tao amin'ny paroasy mialohan'ny nanavaozana ny biraon'ny filan–kevitra pastoraly ny 19 desambra 2021 ka lany fanin–droany tamin'izany i Andriamatoa MANONTANISOLOFONIAINA Helson.
  • Ny vaomieran'ny Fandalinam–pinoana no mandrindra ny fandaharam–potoana rehetra mahakasika ny lafiny ara–panahy izay miara–miasa akaiky amin'ny pretra.
  • Ny vaomiera sosialy no mijery akaiky ny fifandraisana amin'ny mpiara–belona indrindra ireo madinika sy ireo sahirana. Tsara ho marihina anefa fa miavaka tsara ny asa sosialin–dry masera sy ny an'ny paroasy fa kosa misy fiaraha–miasa matotra ny ao anatiny.
  • Ny vaomieran'ny fanabeazana no mampiombona ny rehetra amin'ny alalan'ireo hetsika karakarainy hanabeazana ny ankizy sy ny tanora ary ny ray aman–dreny. Ny zavatra tena nisongadina tamin'izany ny fisian'ny antsoina hoe: «journé d'amitié» izay nahitan'ny be sy ny maro vokatsoa ka mampangetaheta ny maro ny hanisiana azy isan–telo volana indrindra koa ny fampivondronana ny tanora tamin'ny alalan'ny lalao ara–panatanjahan–tena.
  • Ny vaomieran'ny fitantanana sy ny fampandrosoana no mijery akaiky ny fananam–piangonana sy mijery ny fotodrafitr'asa. Ankoatra ireo fanarenana madinidinika dia anisany zava–bita azo tsapain–tanana nanehoan'ny rehetra fiombonana ny nanisiana «goudron» ny eo ambavahadim–piangonana sy ny fandokoana ny fiangonana anatiny sy ivelany ary ny fanarenana ny tranon–dry mompera. Etsy an–danininy koa ny fanarenana tsikelikely ireo fahavoazana noho ny fandalovan'ny rivo–doza Emnati.

Ireo no azo amintinana ny ezaka rehetra niarah'ny herivelona nisalahy nandritra ny taona.

Fa na dia eo aza ireo zava–bita sy fiaraha–misalahy ireo, misy mandrakariva ny indro kely hoy ny mpandrafitra:

Anisany olona sedrain'ny rehetra (kartie, fikambanana, vondrona, vaomiera) ny fahasahiranana aterak'izao andro iainana izao ary izany indrindra no tsy ahitana taratra loatra ny sasany fa ireo mpanao ihany no manao araka ny filazan'ny rehetra azy.

HAFATRY NY EVEKA MANOLOANA NY TATITRA NATAO

  • Misaotra tamin'ny ezaka nataonareo rehetra izay ahitana fiombonana tokoa. Tsapa sy hita izany ka mahavelom–pisaorana ary marina tokoa ny filazanareo hoe: «velona ny Fiangonana» satria tena hita miharihary tokoa izany fiaraha–misalahy asehonareo ato anatin'ny fiangonana izany.
  • Ireny fikambanana masina sy ireny vondrona ireny dia fitadiavana na fikatsahana fiainam–panahy izay itadiavana ny tena sitrapon'Andriamanitra eo amin'ny fiainantsika. Noraisiny ohatra tamin'izany ny vondrona karismatika, manampy izy amin'ny fiainam–panahy fa mety tsy hanampy ny hafa. Tsy lavin'ny fiangonana izy raha manampy fa raha manipaka ny finoana kosa dia tsy izy. Koa azonareo ajoro ihany koa ny TAMPIKRI izay angatahinareo io raha misy te–hiditra fa mila jerenareo akaiky satria fikambanana efa nijoro tao anatin'ny 10 taona teto amin'ny diosezy io.
  • Mila jerena akaiky ny any amin'ny fanabeazana fototra. Na ny tsy manao adidy aza dia jerena ny finoany. Azo raisina ohatra amin'izany ireo zava–misy hita eo anivon'ny kartie manoloanana ny fandraisana sakramenta, «ny zaza tokony hianatra katesizy tsy ampianarina nefa misisika ihany ny hatao batemy». Ireny tokony handraisana fepetra manokana.
  • Amporisihina ny mpampianatra katesizy mba hanamafy ny fiofanana indrindra ny fianarana Baiboly ary hamafisiko izay faniriana ny amin'ny tokony hanisiana fifanakalozana amin'ireo mpampianatra mifanilabodi–rindrina fa indrindra ny eto antampon–tanana.
  • Ny zavatra tsapa koa anefa, mazoto ny ray aman–dreny mampanao Batemy ny zanany, mazoto ny tanora mandray ny sakramentan'ny Eokaristia sy ny sakramentan'ny Fankaherezana, mazoto ny miditra fikambanana masina kanefa rehefa miditra any amin'ny fiainam–panambadiana dia miaina ao anatin'ny tokatrano maso ka tsy marisika intsony ny handray ny sakramentan'ny fanambadiana kristianina. Manoloana an'izany indrindra no ametrahako fanontaniana hoe: Mitondra mankaiza ny fanabeazana ny tanora eto amin'ny fiangonantsika ankehitriny, hoy ny eveka. Mba ho fijerena akaiky ny fiainan'ny tanora eto amin'ny diosezy dia nanamafy ny eveka fa hiompana bebekokoa momba ny tanora ny filan–kevitra pastoraly amin'ny 09–10–11 aogositra 2022 ho avy izao mba hijerena kokoa ny ho aviny.
  • Fanazavana fohy momba ny sinaody: Misy mandrakariva ato amin'ny Fiangonana Katolika ny antsoina hoe sinaody izay anamafisan'ny dimbin'ny apostoly ny fitondrana ny Eglizy ka ny Papa Ray Masina no miantso azy. Ohatra amin'izany ny amin'ity dia ny hoe: «Eglizy miara–dia: Fiombonana, Fandraisana anjara, Asa Fanirahana». Izany hoe momba ny fiombonana. Tsara ho marihina anefa fa ny 29–30–31 jolay 2022 no famaranana ity sinaody ity eto amin'ny nosintsika izay ho tanterahina any Tananarivo ka manana solotena 56 isika ny hanatrika izany any fa ny faha 17 jolay 2022 manomboka amin'ny 8 ora 30 kosa ny famaranana ny sinaody eto amin'ny diosezintsika izay ho tanterahina ao amin'ny Paroasy Katedraly no sady hitsofandrano ireo solotenantsika hamonjy ny famaranana any Tananarivo.

Nofaranan'i S.E. Mgr Vincent RAKOTOZAFY tamin'ny fizarana ny sakramentan'ny Fankaherezana tamin'ireo zaza sy tanora ary ray aman–dreny miisa 93 izany famangiana pastoraly nataony teto amin'ny Paroasy Tanambao izany ny Alahady 12 jiona 2022.

  

Misaotra Monseigneur Ray Malala tamin'ny famangiana sy ny firariantsoa ary ny fakaherezanao anay tao amin'ny paroasy ary mivavaka ho anao mba hahafahanao manatanteraka ireo adidy masina iantsorohanao eto anivon'ny diosezy manontolo. Mifampivavaka hatrany.

  

Nandravona, Père SAMBO Bruno (Curé Paroasy Tanambao)

28 jiona 2022

« Mitsangana fa hataoko vavolombelon'ny zavatra efa hitanao ianao » (Asa. 26, 16)

  

Io teny manentana ny JMJ MADA–X io no nanosika ny tanora avy any amin'ny Distrika niaviany avy niatrika ny Antenimiera natao teto Fort–Dauphin.

Nitsangana tokoa ireo tanora ireo ka niainga avy any lavitra mba hifampizara izay hitany tany amin'ny misy azy avy sy handray ny firaisan–kevitra avy aty amin'ny Diosezy.

  

Tanteraka araka izany ary ny Antenimieran'ny Tanora tato amin'ny Diosezy Tolagnaro, izay natao nandritra ny 3 andro, teny amin'ny Chapelle Marillac. Ny vokatra teraka tao anatin'izany fifanakalozan–kevitra izany no hifampizarana amintsika fohifohy. Nafantoka tamin'ny teboka roa lehibe ny fivoriana natao: Ny fiatrehana ny JMJ no voalohany ary ny fiainan'ny tanora amin'ny ankapobeny ny manaraka.

1. Ny mahakasika ny JMJ dia maro ny olana notaterin'ireo mpizaika avy any amin'ny toerana niaviany avy ka nanomezana vahaolana mifanaraka amin'ny lamina napetraky ny nasionaly sy ny eto amin'ny Diosezy. Napetrapetraka tamin'io ihany koa ny fiaingana avy aty amin'ny Diosezy mankany Antsirabe sy ny fiverenana avy any : ny26 Aogositra no fiaingana ary ny 05 Septambra no fiverenana. Nasiana tsindri–peo tao koa fa tsy maintsy miatrika ny fanomanam–panahy izay hatao ao Fianarantsoa ny 29 Aogositra ny mpizaika rehetra avy aty amin'ny Diosezy. Ireo ny sombitsombiny tamin'ireo zavatra nodinihina mahakasika ny JMJ. Na eo aza anefa ireo fameperana maro izay nifanarahana dia tsy nanakana ny tanora any amin'ny Fiangonana tsirairay avy izany ka nahatonga azy ireo nitsangana tokoa hiatrika ny fihaonana.

  

Raha atao indray mijery ny isan'ireo tanora voasoratra anarana avy aty amin'ny Diosezy dia miisa 650 hatreto. Isaorana sahady an'ireo Pretra tompon'andraikitra amin'ny fanentanana nataon'izy ireo.

  

2.Ny mahakasika ny fiainan'ny tanora eto amin'ny Diosezy amin'ny ankapobeny indray dia naompana indrindraindrindra amin'ny ady hevitra momba ny «Tanora Katolika sy ny firosoana amin'ny sakramentan'ny fanambadiana Kristianina». Niezahana nampiresahina ny tanora mpizaika momba ny fahitan'izy ireo ny antony mahatonga ny ankamaroan'ny tanora tsy miroso amin'ny sakramentan'ny Mariazy. Namoaka ny heviny tokoa izy ireo ary dia tena maro ny olana nipoitra. Tsy navela ho olana mijanona fotsiny anefa, fa narahan'izy ireo soso–kevitra mba hisorohana sy hialana amin'izany. Notohizana tamin'ny fandinihana ny resadresaka mahakasika ny fiainana ny JMJ aty amin'ny Diosezy ny fifanakalozan–kevitra ka namoahana fa tsara ny anohizana io resaka io amin'ny Antenimiera manaraka. Izay kasaina sy eritreretina eritreretina hatao any Bekily–Androy.

Ireo raha aravona amin'ny fomba tsotra ny vokatry ny Antenimieran'ny tanora izay natao teny Marillac. Eto ampamaranana àry dia manolotra fisaorana voalohany an'i Moseigneur Vincent RAKOTOZAFY, Evekan'ny Diosezy Tolagnaro, izay nanaiky ny nanatanterahana iny antenimiera iny; isaorana manaraka izay koa ireo ao amin'ny Fikambanan'ny Congrégartion de la Missio na Lazarista eny Marillac sy ny Pretra mpiandraikitra ny Chapelle ary ny komitim–piangonana. Tsy hadino koa ny manolotra fisaorana anareo Pretra rehetra nandefa solontena niatrika iny antenimiera iny.

Mifampivavaka isika rehetra!!!

Toerana: Marillac — Mpizaika tonga: 45

Ny Pretra mpiaradia, Père TSIRAHAMBA Berthin

16 jiona 2022

Visite pastorale à la Cathédrale : 4 – 5 juin

La visite a commencé par la rencontre avec le comité paroissial le samedi à 9h. Ils ont retracé l'effort de l'année pour vivre la communion dans la paroisse : vie de prières, visite de quartier avec eucharistie, quête pour les pauvres, repas commun de la paroisse en début d'année. Effort matériel : peinture de l'extérieur de la cathédrale, carrelage au sol à l'intérieur, images des 12 apôtres le long du mur. Réparation du toit après le cyclone Emnati. Encore un grand effort à faire : accompagnement des jeunes.

  

Je leur ai dit que je constate tout ce qu'ils ont dit et les remercie beaucoup. C'est leur manière de vivre : Eglise–communion.

Quant aux jeunes, j'ai dit que le thème du conseil pastoral du mois d'août sera consacré à eux, et cela avant de les envoyer au JMJ. Merci de votre initiative de mettre les confirmands en aube, une manière de garder l'unité. On peut la lancer dans tout le diocèse.

  

Je vous demande déjà de vous préparer pour les ordinations du 12 août à la cathédrale : 5 prêtres et 3 diacres.

Mgr Vincent Rakotozafy

09 juin 2022

Visite du Supérieur Général des Frères du Sacré–Cœur

Le Supérieur Général et 2 membres de son Conseil sont venus rendre visite aux Frères de la Congrégation travaillant dans le diocèse, du 2 au 9 juin. C'est dans la liesse totale qu'on les a accueillis de l'aéroport jusqu' au collège. Quelques photos expriment tout cela: cortège à travers la ville, entrée au Collège, discours de bienvenue, les cadeaux–souvenirs, les danses folkloriques.

  

  

  

  

  

  

Les 3 premiers jours, ils ont rencontré le corps professoral, l'Association des Anciens du Collège, les élèves des classes terminales.

A leur visite de courtoisie à l'évêque, le Frère Directeur a retracé la situation du Collège qui compte actuellement 1025 élèves, de la sixième à la terminale.

L'évêque a rappelé qu'on donne une éducation catholique, même si on reçoit des jeunes d'autres confessions ; et les catholiques doivent être majoritaires. Il a exprimé aussi que la joie du diocèse est la joie des parents qui mettent leur confiance au Collège. On ne doit pas les décevoir.

Le Dimanche de la Pentecôte ils sont allés à Ambovombe voir l'autre Collège

Mgr Vincent Rakotozafy

09 juin 2022

Visite pastorale à Ranomafana : 23 — 29 mai

Ma dernière visite a été en 2019. Même s'il n'y a pas eu de cas de Covid 19, il a été interdit de se rassembler en 2020–2021.

J'ai quitté Fort–Dauphin le matin du lundi 23. Il a fallu 5h pour les 78 km…Suite aux 2 cyclones Batsirai et Emnati, la route est bien dégradée ; mais la beauté du paysage est vraiment enchanteresse !

  

  

La visite s'est concentrée en 3 lieux en brousse:le mardi 24 à Enaniliha pour le sud avec 12 confirmations ;le mercredi 25 à Soamanonga pour le nord, avec 8 confirmations ;le jeudi 26, fête de l'Ascension, à Anonobe pour l'est.

  

On a encore beaucoup à faire pour la catéchèse, mais j'admire la foi simple de ces gens qui, pendant des heures, viennent à pied par monts et par vaux, traversant les rivières, pour rencontrer l'évêque et prier avec lui. A Soamanonga, il y en a qui sont arrivés la veille, vu la distance.

  

  

Pour les quelques kilomètres où j'ai marché à pied, à chaque village où je suis passé, il y a toujours des cases effondrées dues au cyclone. Les caféiers n'ont rien produit, toujours à cause du cyclone qui est passé en pleine floraison et a tout balayé. Des arbres sont déracinés.

  

Seules les rizières ont donné, mais ça a baissé de la moitié, m–a–t–on dit!

Partout les paysans cultivent beaucoup. Même les moustiquaires servent à protéger les jardins et non seulement pour lutter contre les moustiques.

  

Les 3 derniers jours étaient à Ranomafana

Le vendredi 27, visite de l' école Notre–Dame de l' Anosy tenue par les Filles de la Charité. La Directrice a signalé que le résultat de l'examen officiel satisfait tout le monde ; mais certains parents encore très traditionnels retirent leurs filles, en pleine année scolaire, pour le «fanambadia mitroky» ( mariage consanguin). C'est une lutte continuelle parce que ça entraine en même temps le mariage précoce.

  

On a supprimé un moment l' école maternelle, mais des parents ont réclamé sa réouverture. Ce sont surtout des fonctionnaires ou des gendarmes.

A cette occasion de la visite de l'évêque, l'école a préparé un repas commun.

  

Le samedi, rencontre avec le comité qui a relaté l'effort de l'auto– prise en charge, même si c'est encore dur. Pour renforcer la conscientisation ils vont fêter le quarantième anniversaire de la fondation de l'église actuelle.

Ni à la campagne, ni ici au centre ils n'ont pas fait allusion au Synode. Il n' y a pas de représentant pour la clôture à Tananarive.

J'ai dû reprendre la question. Quant au quarantième anniversaire de l' église, je leur ai suggéré d' abattre les 2 murs qui séparent le chœur et la sacristie pour avoir plus de places. Ces murs ne soutiennent pas les charpentes. On peut aménager facilement une autre sacristie. Au plan spirituel, j' ai insisté sur le mariage chrétien . Toute l' éducation des mouvements des enfants, des jeunes, des écoles est bloquée, une fois arrivé au mariage. C'est encore la culture ancestrale qui prédomine, surtout le mariage consanguin. Ce n'est pas la première fois qu'on en parle, les parents chrétiens doivent donner l' exemple devant les païens encore majoritaires. Il faut de la patience .

La visite s'est terminée le dimanche par la confirmation de 16 jeunes et le mariage d'un instituteur de l' Ecole Notre–Dame, originaire de Fianarantsoa.

Un grand merci pour le dynamisme du curé.

  

Mgr Vincent Rakotozafy

03 juin 2022

Visite pastorale à la chapelle d'Ampasy

Prévue pour le premier mai, sa fête patronale, la visite a été transférée au 8 mai à la demande de Manantenina qui fête aussi Saint Joseph Ouvrier.

Chapelle de la léproserie, elle garde toujours ce nom, mais en réalité c'est une paroisse qui en a toutes les structures. La visite a été marquée par la fête paroissiale, rehaussée par la confirmation de 18 jeunes. La chorale nouvellement créée a bien animé la liturgie.

Après l' Eucharistie, tout le monde s'acheminait vers la cour de l' école pour le repas familial, agrémenté de beaux chants, surtout du P. José, curé.

  

  

  

Madame le maire a été invitée, j'en ai profité pour lui demander ce qu' elle pense de la grève continuelle contre QMM.«Je n'entre pas dans cette affaire trop politisée, a–t–elle répondu ; au contraire j'exhorte la population à profiter de toutes les opportunités données par QMM. Il y a un contrat entre QMM et l'Etat, et c'est ça qu'il faut réviser, s'il le faut ».

  

J'étais content de sa réponse que personnellement je partage aussi, plutôt que manipuler les paysans à tout bout de champ…

Ampasy envoie 5 délégués à la clôture du Synode à Tananarive, au frais de la paroisse.

Mgr Vincent Rakotozafy

01 juin 2022

Visite pastorale à Manantenina

(29 avril – 1 mai 2022)

J'ai quitté Fort–Dauphin à 7h du matin le 29 avril, et suis arrivé à Manantenina à 14h 30 : 7h 30mn pour une route de 108 km. Il y a les 5 bacs à prendre, mais c'est surtout les 45 km de Fort–Dauphin – Ebakika qui sont vraiment un chemin de croix !

Heureusement que la joie était au bout du chemin : les chrétiens attendaient et s' assemblaient aussitôt à notre arrivée.

  

Le 1er mai, fête de Saint Joseph Ouvrier, est la fête patronale de Manantenina, tout le district est monté là, et tout le programme de la visite s'y est concentré.

La rencontre avec les comités de tout le district s'est tenue le matin du samedi. Ils m'ont présenté la situation générale de la région qui a son impact sur la vie de l' Eglise. La population est majoritairement cultivateurs. Seuls les quelques villages au bord de la mer sont pêcheurs.

La région a été frappée par la sécheresse pendant 2 ans, puis ravagée par le cyclone Emnati le mois de février 2022.

  

La population vit dans la précarité et crie famine. On constate beaucoup de vols de toutes sortes : volailles, ovins, cochons, plantations… Il y a rebondissement du vol d'ossements !

Les églises ne sont pas fermées, mais la pratique religieuse a diminué. Oui,la foi n'est pas morte mais passe une crise.

La préparation à la confirmation était presque nulle, il y a eu seulement 6 confirmandes venues d'Ampasimena.

  

     

     

Toutes mes félicitations pour les 2 jeunes prêtres Lazaristes qui s'adonnent de tout cœur à cette dure épreuve…

Mgr Vincent Rakotozafy

06 mai 2022

ANTENIMERA TANORA MARIALY VESASIANINA

(22 – 24 aprily 2022)

Tanteraka soamantsara ny Antenimiera nataon'ny fikambanana masina Tanora Marialy Vesasianina (T.M.V) teto amin'ny diosezy, izay natomboka ny Zoma faha–22 aprily 2022 ka nifarana ny Alahady faha–24 aprily lasa teo. Tao amin'ny Lasapely Md Josefa Ampasy Nahampoana no nanatanterahana izany ary dia nahitana solontena avokoa ny isaky ny distrika sy ny paroasy izay misy ny fikambanana.

Fijerena akaiky ny fiainan'ny fikambanana no tena nifantohan'ny antenimiera, ka tao anatin'izany no nifidianana ny birao vaovao ato amin'ny diosezy. Nandritra ny Sorona Masina famaranana no nanaovana ny famindram–pahefana avy amin'ireo birao teo aloha sy ny fitsofan–drano ireo birao vaovao nataon'ny pretra ray amam–panahy ato amin'ny diosezy (Mompera MBOLA FANOMEZANTSOA Réné).

  

  

FANKALAZANA NY FAHA–10 TAONA NIJOROAN'NY "TAM.MPI.KRI."

Paroasy Meday Mahagaga Ambovombe Androy

Ny Alahady faha–24 aprily ihany koa no nankalazan'ny fikambanana masina TA.MPI.KRI. (Tanora Mpianatra Kristianina) ao amin'ny Paroasy Meday Mahagaga, Ambovommbe–Androy, ny faha–10 taonan'ny nijoroany.

  

FIHAONAM–BE "F.T.K." DIOSEZY TOLAGNARO

Ireo mpikambana ao amin'ny fikambanana F.T.K. (Fivondronan'ny Tokantrano Kristianina) ato amin'ny diosezy dia nanatanteraka ihany koa ny fihaonam–be teto anivon'ny diosezy ny 22,23,24 aprily 2022 lasa teo, tao amin'ny Paroasy Meday Mahagaga Ambovombe Androy.

Ny tanjon'ity fihaonam–be ity dia ny fampahafantarana sy fijerena akaiky ny fiainan'ny fikambanana; ka nosokafana tamin'ny tatitra isaky ny sampana sy ny fananganana ny birao vaovao ato amin'ny diosezy.

Taorian'izany no nanoloran'i Mompera José HERIMBOLA, ray am–panahin'ny fikambanana ato amin'ny diosezy sy ireo biraon'ny FTK diosezy, fampianarana an'ireo hiroso amin'ny dingana ao amin'ny fikambanana.

  

Ny alahady faha–22 no nanatanterahana ny Sorona Masina, izay notarihin'ny Ray aman–dReny iombonana eto amin'ny diosezy, Son Excellence Monseigneur Vincent RAKOTOZAFY, ho famaranana ny fihaonam–be.

Nandritra izany Sorona Masina izany ihany koa no nandraisan'ireo mpikambana sasantsasany ny dinga samihafa ao amin'ny fikambanana ary nanaovan'ireo birao vaovao voafidy ny tokim–panompoana teo anatrehan'ny kristianina sy ny ray am–panahy eto amin'ny diosezy.

  

Nahatratra 136 ny isan'ny mpizaika, izay nahitana ny solontena avy amin'ny Sampana : Paroasy Ambovombe , Paroasy Tanambao, Lasapely Marillac, Paroasy Kadedraly , Distrika Soanierana , Lasapely Ampasy Nahampoana , Fiangonana Mangaika , Fiangonana Ambaniala , Distrika Tsihombe ary Distrika Bekily.

Taorian'ny Sorona Masina dia nofaranana tamin'ny fanalana hetaheta sy fiaraha–misakafo ny fihaonam–be.

Diacre Fabrisio Philémon

05 may 2022

Fêtes pascales

Libérés du confinement de COVID 19 pendant 2 ans, et favorisés par le beau temps, les chrétiens sont venus nombreux à toutes les célébrations du Dimanche des Rameaux au Dimanche de Pâques.

Seulement quelques photos de la Cathédrale.

  

  

  

  

  

  

  

Cela va sans dire que le Lundi de Pâques, tous les sites étaient bondés de foule.

  

Christ est ressuscité, Alléluia.

Mgr Vincent Rakotozafy

26 avril 2022

Visite pastorale à Beloha : 21 – 27 mars

J'ai quitté Fort–Dauphin le matin du 21 pour arriver l'après–midi. Accueil chaleureux à l'entrée de la ville jusqu' à la cour du presbytère, suivi d'un cocktail de bienvenue à la salle paroissiale.

Le mardi 22, jour du marché, journée de repos.

Le mercredi 23, j'ai commencé la visite par l'ouest : Marolinta avec Ampotaka et Anjedava.

Le jeudi 24 à l'est : Agnara où se sont rejoints 19 autres communautés.L'église s'est trouvée trop petite pour accueillir tout le monde. On s'est rassemblé au pied d'un tamarinier,kily. Il y a eu 8 confirmands.

  

Le 25 mars, à la demande du Pape François : consécration de la Russie et de l'Ukraine à la Vierge, pendant la messe du matin à Beloha.

Après quoi visite au sud à Soamanitra avec 8 autres communautés. Les chrétiens ont attendu l'évêque à 2 km du village et l'ont accueilli avec chants et danses jusqu' à l'église. Ils ont déjà préparé un podium dehors pour la cérémonie. Il y a eu 2 confirmands.

  

  

Le samedi 26 et dimanche 27 étaient réservés pour Beloha, centre du district où il y a eu 30 confirmands .

Aussi bien à la campagne qu' en ville les rapports des comités sont à peu près les mêmes. Le COVID qui a empêché les rassemblements n'a pas supprimé la prière dominicale mais a diminué l'assistance. Cela a eu aussi ses conséquences sur la vie des mouvements, aussi bien des jeunes que des adultes. Mais les jeunes se préparent activement pour aller au JMJ d'Antsirabe.

Le plus grave problème a été le kere (famine) dû à la sécheresse depuis 2019. Il y en a qui ont émigré vers le nord. Grâce aux différents projets les gens peuvent survivre, mais cela risque fort l'assistanat sans résoudre le vrai problème : le manque d'eau! Il y a eu beaucoup de promesses médiatisées mais sans résultats réels jusqu'ici : désalinisation de la mer, adduction d'eau du Mandrare et d'Ifaho.

Les 120 km de pipeline d'Ampotaka et alentours pour l'eau potable ne sont pas suffisants.

Ampotaka qui est la source n'en profite même pas.Ils m'ont parlé expressément de leur déception de CRS qui a son bureau dans l'enceinte de la Mission Catholique. Il travaille à un haut niveau qui dépasse la connaissance de la population, avec ses longues procédures! Il ne touche qu'une minorité de la population.

Le Père Brichard a pourtant signalé la paresse des jeunes qui n'ont pas su profiter de l'opportunité offerte par CRS pour différentes formations : informatique, agriculture, couture, pâtisserie, coiffure, cours d' anglais et de français.

C'est là que je leur ai dit qu'en plus du problème de l'eau c'est le faible taux de scolarisation Cela retarde le développement. Mais ils m'ont dit que ça n'intéresse pas beaucoup de parents. C'est coûteux .Il y a encore beaucoup d'écoles FRAM où les instituteurs ne sont pas payés. Même les EPP, les CEG, le Lycée ne sont pas meublés correctement.

Les Pères Espagnols ont ouvert beaucoup d' écoles, ont payé les instituteurs et les cotisations de la CNaPS. Une fois qu'ils sont partis, les parents n'ont voulu rien payé, et faute de moyens les prêtres Malagasy ne pouvaient pas continuer ; leurs écoles ont fermé ! Voilà encore un méfait de l' assistanat.

Pour terminer le curé a noté que le culte des ancêtres partage encore l'esprit des chrétiens et fragilise une vraie vie évangélique.

«Oublier ses ancêtres, c'est être un ruisseau sans source, un arbre sans racine».

Comment vivre cela?

  

Mgr Vincent Rakotozafy

31 mars 2022

Visite pastorale à Tsivory : 7 – 13 mars

Même si j'ai établi mon calendrier, cela fait 2 ans que le curé m'a dit que la situation ne permet pas ma visite : la sécheresse, la famine, le banditisme.

  

La sécheresse a frappé Tsivory depuis 2019. Les sources qui ont alimenté les barrages et canaux d'irrigation construits par FIDA sont taries. Impossible de cultiver, cela a provoqué la famine. Le banditisme qui a toujours existé n'a fait qu'augmenter.

En plus de cela, les différends claniques entre Bara et Tandroy finissent en affrontement : villages incendiés avec des morts !…

Lors de la réunion des prêtres du mois de février, j'ai décidé d'y aller pour être proche de la situation. Le curé m'a dit aussi que la situation s'améliore. On a décidé la date.

  

Je suis arrivé le 7 à Ranomainty où se sont joints 3 autres fiangonana : Ebelo, Beraketa, Besomontsoy pour la confirmation du 8. Accueil chaleureux et cérémonie bien préparée pour les 30 confirmands.

Mais avant mon départ pour Tsivory, l'après–midi, on m'a appris qu'il y a eu un meurtre à Beraketa la nuit du 7 ! Le 9, visite à Amboangy. Quatre autres fiangonana auraient dû venir, mais par peur des bandits ils ne sont pas venus : Mahaly, Mahazoarivo, Adabolava et Ambakaka. D'ailleurs ces 2 derniers ont fermé.

  

Le dernier acte des bandits a été le kidnapping du catéchiste de Mahazoarivo qui a été relâché après paiement de rançon (j'ai oublié le prix en chèvres et argent liquide ) Il a été, avec le président du comité de fiangonana, à la messe à Amboangy.

Le 10, visite à Amboasarikely avec Marotsiraka, Antevamena, Ambinanivelo. Mais la nuit du 8 il y a eu un meurtre à Antevamena ; le fiangonana n' a pas pu venir .

Un mois plus tôt c'est le village bara d'Ambinanivelo qui a été incendié par les Tandroy Temalama; 64 cases ont été réduites en cendres dont celle de la catéchiste. Les gens se sont éparpillés jusqu' à maintenant, mais la catéchiste est arrivée à rassembler petit à petit les chrétiens.

Malgré tout cela, l'accueil a été chaleureux et la cérémonie bien préparée. Il y a eu 6 confirmands venus de Marotsiraka à cette visite.

  

Le vendredi 11 au dimanche 13 à Tsivory.

Là aussi, il y a eu un meurtre depuis une semaine, mais le mort n'est toujours pas enterré! Sur cette question on m' a appris que c'est une question de jalousie pour différentes raisons : un voisin devenu riche, ou un adversaire…, on paie un ou des exécutants pour l'éliminer!

L'effort de Tsivory depuis 2 ans est d'avoir construit un mur autour de l'école, l'église et le presbytère, avec un seul portail d'entrée, pour la sécurité surtout des écoliers. C'est l' unique école catholique de tout le district, qui n' a que le primaire. A la rentrée scolaire on ouvrira le secondaire.

  

  

Partout tout est vert. La pluie est revenue au mois de janvier, par endroit. C'est avec le cyclone Emnati qu' il a plu fortement partout. Mais les paysans appréhendent encore la sécheresse parce qu'après le cyclone, la pluie s' est arrêtée .

  

FIDA a construit combien de barrages dans la région et comment sont–ils ? ai–je demandé. Une dizaine, mais depuis son départ c'était mal entretenu. Il y en a qui ont cédé pendant le cyclone! On a voulu réparer celui de Marotsiraka. Tout le matériel a été amené là et présenté au fokonolona avec des photographes: ciment, fer…. Qui «on» ? parce que tout a disparu après. Rien n'a commencé, lors de mon passage.

On m'a remercié pour le secours apporté par l'Eglise catholique devant le kere. Remercions et prions pour les bienfaiteurs, ai–je dit.

Actuellement c'est PAM qui distribue des vivres, et la population souhaite que ça continue parce qu'on ne fait que commencer à cultiver, pourvu que la pluie continue.

En tout cas j' admire le courage des gens.

Mgr Vincent Rakotozafy

21 mars 2022

Le passage d'EMNATI

  

Après le cyclone Batsirai nous avons constaté les inondations autour de Fort–Dauphin. Mais quand j' ai appris que des éboulements et des arbres tombés ont coupé la route de Ranomafana , j'y suis allé pour voir de visu la réalité une fois qu' elle a été débloquée.

Il n' y pas eu de dégâts graves, au contraire à voir les rizières , la récolte est prometteuse.

  

Mais c'est Emnati qui a provoqué beaucoup de dégâts dans le diocèse. Il est trop tard pour relater tout cela ici. J'ai même eu un message d'Andafy me parler de la démolition de mon garage!

Signalons que l' Androy, en plus de Batsirai, a profité d' Emnati. Les Pères de Beloha et d' Ambovombe sont unanimes pour le dire. Le Père René de Tsivory m' a parlé de la satisfaction de la population. Les gens peuvent cultiver maintenant.

Mais le district le plus touché, mais isolé, et n'a pas eu d'écho, est Manantenina. En plus des 5 bacs qui n'ont pas pu bouger, beaucoup de radiers étaient sous l'eau. TELMA était en panne.

Une fois que l'eau a baissé, le Père Johanesa , curé est venu à Fort–Dauphin. Il m'a parlé des dégâts !

Beaucoup de cases, écoles, églises sont détruites. Une trentaine de personnes ont demandé refuge chez les Pères.

Toutes les cultures, le long du fleuve de Manampanihy, ont été arrachées et emportées par l'eau. Il m'a même parlé d'une rizière et des cases déposées par l' eau dans la cour de l' église d' Ampasimena!

Je lui ai demandé des photos, mais il n' a pas eu ce réflexe. Il va en demander, à son retour, à un Instituteur d' EPP qui en a pris.

Nous n'avons pas à nous comparer au diocèse de Farafangana, notre voisin, qui a été ravagé par Emnati en plusieurs endroits; mais Manantenina est tout de suite dans son prolongement et a eu le même sort.

Maintenant il faut prendre le courage à deux mains pour la reconstruction. Courage et confiance.

Pendant le cyclone, 22 catéchistes étaient en formation à Saint Jacques. Dieu merci, ils n' ont pas eu trop de problèmes. La messe d'envoi a été présidée par l'Evêque à Ampasy avec les chrétiens, le dimanche 27 février.

  

Mgr Vincent Rakotozafy

04 mars 2022

Réunion des prêtres

On s'est bien demandé si on va garder la date de la réunion, vu le passage du cyclone Batsirai. Elle s'est bien déroulée comme prévu les 8, 9, 10 février. A part le curé de Marillac qui était malade, le Père Hermann qui a suivi le soin à Tananarive après l' attaque des bandits, ( Dieu merci, l' opération est bien réussie ) et le curé de la banlieue d'Ambovombe obligé de monter à Tananarive, tout le monde était présent.

Ceux de l'Androy ont exprimé leur joie du passage du cyclone qui a apporté la pluie abondante après les 3 ans de sècheresse ; quant à l' Anosy, nous avons tous constaté l' inondation d'un peu partout,

  

mais sans trop nous plaindre quand on a entendu ce qui s'est passé ailleurs, surtout à Mananjary.

Le sujet de la réunion était toujours le synode à la suite de celle d'octobre 2021. Tout le monde a reconnu que le questionnaire envoyé par le bureau national pour être discuté en paroisse, district ….était difficile.

  

Cela dépassait la connaissance générale de nos chrétiens. Alors c'était surtout l'occasion de réfléchir sur la communion, la participation, l'envoi en mission dans la réalité quotidienne en paroisse, en district.

À notre niveau, l'évêque a souligné le besoin d'une convention entre la Congrégation et le Diocèse, afin d'éviter beaucoup de parallélismes dans les activités.

Tout s'est déroulé dans la fraternité totale et s'est terminée par la distribution du calendrier de l'évêque pendant cette année nouvelle.

Diacre Fabrisio Philémon

11 Février 2022

Eglise «communion»

Quelques faits pour marquer cette communion en ce début de l'année.

Comme il est indiqué plus haut, les jeunes ont tenu leur Conseil à Ambovombe . Les enfants sont pris à court et n'ont pas pu célébrer ensemble l'épiphanie, Journée de l'Enfance Missionnaire, tombée le 2 janvier cette année.

Mais chaque district ou paroisse a eu son organisation propre. Bekily a réuni plus de 2000 enfants, Soanierana 600….

Tsivory nous a envoyé quelques photos.

   

   

A la cathédrale, les enfants ont animé la messe présidée par l'évêque, après quoi ils se sont rassemblés au Petit Séminaire pour continuer la fête.

Le 13 janvier, dédicace de la cathédrale : messe concélébrée qui a réuni les paroisses et chapelles de la ville.

   

Mais le dimanche 16 chaque paroisse a organisé un repas de famille. A cause de la pluie,

Tanambao a dressé des tentes,

   

la cathédrale s'est rassemblée au Centre diocésain.

   

   

Le FTK, foyers chrétiens, de tout le diocèse a réuni 154 membres à Soanierana. Après l'eucharistie présidée par l'aumônier, P. José, repas partagé, échanges de cadeaux et festivités.

   

   

Le 30 janvier, Journée mondiale des lépreux, j'ai pensé dire la messe à Ampasy. La Sœur Responsable des malades m'a dit qu'ils sont tous attrapés par la grippe et sont confinés. Cela n'empêche pas de prier pour eux avec les chrétiens. Mais moi–même j'étais frappé par la grippe. J'ai laissé au curé la célébration, et ne suis venu qu'au repas préparé au Centre Catéchétique de Saint Jacques où le comité paroissial s'est réuni après la messe, pour rassembler les réponses aux questions du Synode.

   

   

Tout cela pour dire qu'il y a eu des efforts de communion en ce début de l'année.

Une ombre est venue ternir le tableau, quand des bandits munis de haches et de frondes ont attaqué le Père Hermann Cyprien Randriambololona au Centre Catéchétique de Beraketa . ( Le Père Yves était en congé, et le Père Garrido en soin à Isoanala )

La collaboration entre la gendarmerie et le fokonolona a sauvé le Père. Les 2 chefs des malfaiteurs ont été arrêtés par les gendarmes.

Après un soin primaire à l'hôpital hansénien d' Isoanala, on a monté le Père à Tananarive pour un scanner. Là, le Docteur a dit que le coup à la tête nécessite une opération.

Souhaitons que tout réussisse bien.

Mgr Vincent Rakotozafy

31 janvier 2022

TATITRA ANTENIMIERAN'NY TANORA 2022

« Mitsangana fa hataoko vavolombelon'ny zavatra efa hitanao ianao » Asa 26,16.

Ny fiadanana sy ny hasambarana ombam–pifaliana nentin'Ilay Teny tonga Nofo, izay nankalazaintsika tamin'ny Noely teo, no entiko miarahaba antsika rehetra, izay manaraka izao rohi–pifandraisan'ny Diosezy Tolagnaro izao, nahavita soa iny taona 2021 iny ka nahatratra izao taona 2022 izao. Enga anie ny fiadanana nentin'i Kristy no hanenika ny fiainantsika mandritra ity taona vaovao ity.

Nirehidrehitra ny hafalian'ny tanora manerana ny Nosy raha naheno ny fanambarana nataon'ny Fivondronamben'ny Eveka eto Madagasikara fa hotanterahina amin'ity taona ity any Antsirabe ny JMJ Mada–X. Tsy omby tratra ny hafalian'ny tanora noho izany vaovao mahafaly izany ; hita taratra izany amin'ireo fifanakalozan–kevitra ataon'izy ireo ato anatin'ny tambazotra–tserasera. Samy miomakomana ny Diosezy rehetra amin'ny fomba hiatrehana an'izany andron'ny tanora izany. Singaniko manokana amin'izany ny tanora tato amin'ny Diosezy Tolagnaro izay nanao ny Antenimiera nandritra ny efatra andro. Toy izao manaraka izao ny hevi–dehibe sy ny fizotran'izany Antenimiera izany.

Nifanome fotoana ny solotenan'ny Tanora isakin'ny Paroasy sy ny Distrika ka nihaona tao Ambovombe–Androy ny 06 – 09 Janoary lasa teo. Isoarana Andriamanitra fa tonga maro tokoa ny Tanora niatrika izany Antenimiera izany satria dia loha 55 no niara–nidinika sy nifanakalo hevitra nandritra izany.

   

Nafantoka tamin'ny loha–hevitra telo lehibe ny fivoriana :

  1. Tatitra mahakasika ny Antenimiera Nasionaly natao tany Antsirabe : hita nisongadina tamin'izay ny hetahetan'ny Fiangonana te–hampanana asa ny tanora ka nanomezana ireo fomba tokony hoentin'ny tanora isa–pikambanana mitady vola.
  2. Dinika mahakasika ny JMJ Mada–X : Ny 30 Aogositra–04 Septambra no fotoana hanatanterahana ny JMJ–X izay hatao any Antsirabe. 60 000ar ny saran–dasy tapaka hatreto, ka ny 01 Febroary – 15 Jona ny fe–potoana hoan'ny fisoratana anarana any amin'ny Nasionaly. Manoloana ireo lamina avy any amin'ny Nasionaly dia nametraka ny lamina manokana ihany koa ny tato amin'ny Diosezy ka ny 29 May no farany andraisana ny anarana sy ny vola aty amin'ny Diosezy foibe. Niarahana nanapaka ihany koa fa hanao Fihatahana Masina (Récollection) mitambatra ny mpamonjy JMJ avy aty amin'ny Diosezy ny 29 Aogositra, ao Fianarantsoa no hanaovana azy, 15000ar ny sarandasy.
  3. Fiainan'ny Tanora ato amin'ny Diosezy : Hatao ezaka manokana ny hanetsika ireo tanora rehetra any amin'ny Distrika satria toa matoritory noho ny nataon'ny valan'aretina. Hiezaka araka izany ny Birao hanao famangiana araka izay tratra. Mba hoentina manatanteraka izany anefa dia hanao hetsika fitadiavam–bola ny tanora ato amin'ny Diosezy ka ny fanaovana « tee–shirt » no hita fa mahomby amin'izao voalohany izao.

Ireo raha fintinina ny Antenimiera izay natao tany Ambovombe–Androy, ka dia manolotra fisaorana ny Pretra mpiandraikitra ny Paroasy Meday–Mahagaga , Ambovombe–Androy , nanaiky nampiantrano ny Tanora. Isaorana ihany koa ireo Pretra rehetra ato amin'ny Diosezy izay nandefa solotena na dia eo aza ny hasarotam–piaiana. Isaorana indrindra indrindra ny ato amin'ny Diosezy foibe, izay tarihin'ny Mgr Vincent RAKOTOZAFY, nanaiky ny hanatanterahana iny Antenimiera iny sy nanampy ara–bola ihany koa. Hambinin'Andriamanitra anie isika rehetra o!

   

   

   

Mompera Berthin TSIRAHAMBA, Aumonier VDKT–Tolagnaro.

12 janoary 2022