Le diocèse de Tolagnaro

 

Accueil Evangiles et Homélies

Evangile du 16 décembre 2018|Evangile du 09 décembre 2018|Evangile du 02 décembre 2018|Evangile du 25 novembre 2018|Evangile du 27 mai 2018|Evangile du 20 mai 2018|Evangile du 13 mai 2018|Evangile du 06 mai 2018|Evangile du 29 avril 2018|Evangile du 22 avril 2018|Evangile du 15 avril 2018|Evangile du 08 avril 2018|Evangile du 01 avril 2018|Evangile du 25 mars 2018|Evangile du 18 mars 2018|Evangile du 11 mars 2018|Evangile du 04 mars 2018|Evangile du 25 février 2018|Evangile du 18 février 2018|Evangile du 04 février 2018|Evangile du 28 janvier 2018|Evangile du 21 janvier 2018|Evangile du 14 janvier 2018|Evangile du 07 janvier 2018|Evangile du 31 decembre 2017|Evangile du 25 decembre 2017|Evangile du 24 decembre 2017|Evangile du 17 decembre 2017|Evangile du 10 decembre 2017|Evangile du 03 decembre 2017|Evangile du 26 novembre 2017|Evangile du 19 novembre 2017|Evangile du 12 novembre 2017|Evangile du 05 novembre 2017|Evangile du 29 octobre 2017|Evangile du 22 octobre 2017|Evangile du 15 octobre 2017|Evangile du 08 octobre 2017|Evangile du 01 octobre 2017|Evangile du 24 septembre 2017|Evangile du 17 septembre 2017|Evangile du 10 septembre 2017|Evangile du 03 septembre 2017|Evangile du 27 aout 2017|Evangile du 20 aout 2017|Evangile du 13 aout 2017|Evangile du 06 aout 2017|Evangile du 30 juillet 2017|Evangile du 23 juillet 2017|Evangile du 16 juillet 2017|Evangile du 09 juillet 2017|Evangile du 02 juillet 2017|Evangile du 25 juin 2017|Evangile du 18 juin 2017|Evangile du 11 juin 2017|Evangile du 04 juin 2017|Evangile du 28 mai 2017|Evangile du 25 mai 2017|Evangile du 21 mai 2017|Evangile du 14 mai 2017|Evangile du 07 mai 2017|Evangile du 30 avril 2017|Evangile du 23 avril 2017|Evangile du 16 avril 2017|Evangile du 09 avril 2017|Evangile du 02 avril 2017|Evangile du 26 mars 2017|Evangile du 19 mars 2017|Evangile du 12 mars 2017|Evangile du 05 mars 2017|Evangile du 26 fevrier 2017|Evangile du 19 fevrier 2017|Evangile du 12 fevrier 2017|Evangile du 05 fevrier 2017|Evangile du 29 janvier 2017|Evangile du 22 janvier 2017|Evangile du 15 janvier 2017|Evangile du 08 janvier 2017|Evangile du 01 janvier 2017

 

Dimanche 25 novembre 2018

évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 18,33b-37

 

En ce temps-là, Pilate appela Jésus et lui dit : Es-tu le roi des Juifs ? Jésus lui demanda : Dis-tu cela de toi-même, ou bien dautres te lont dit à mon sujet ? Pilate répondit : Est-ce que je suis juif, moi ? Ta nation et les grands prêtres tont livré à moi : quas-tu donc fait ? Jésus déclara : Ma royauté nest pas de ce monde ; si ma royauté était de ce monde, jaurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. En fait, ma royauté nest pas dici.

Pilate lui dit : Alors, tu es roi ? Jésus répondit : Cest toi-même qui dis que je suis roi. Moi, je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité écoute ma voix.

 

 

 

Homélie

 

En ce dernier dimanche de l année liturgique nous célébrons la Fête du Christ-Roi ! Dans les évangiles on trouve tr è s peu d'affirmations de la royauté du Christ ! Chaque fois qu'on a voulu le faire roi, il s'est dérobé. Chaque fois qu'on a voulu lui faire de la publicité, apr è s des miracles particuli è rement impressionnants, il donnait des consignes tr è s strictes de silence. Et maintenant, alors qu'il est enchaî né, pauvre, condamné, il se reconnaî t roi ! C'est-à-dire au moment précis o il n'en a vraiment pas les apparences... Pourquoi ne l a-t-il pas dit plus tt ? Rappelons-nous ce qu'il disait à ses disciples : Ceux quon regarde comme les chefs des nations les tiennent sous leur pouvoir et les grands sous leur domination. Il nen sera pas ainsi parmi vous. Au contraire, si quelquun veut être grand parmi vous, quil soit votre serviteur. Et si quelquun veut être le premier parmi vous, quil soit lesclave de tous. Car le Fils de lhomme est venu non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en ranon (au sens de libération) pour la multitude. (Mc 10, 42 - 45). Il nous faut donc réviser nos conceptions de la royauté.

Ce que veut nous dire Jean, quand il nous rapporte l'interrogatoire de Jésus par Pilate, c'est que Jésus est le roi de l'humanité au moment mê me o il donne sa vie pour elle. Ce roi-là n'a pas d'autre ambition que le service. On peut dire que cest le monde à l envers : le représentant de lEmpire Romain et le condamné à mort, face à face entrent en dialogue. Lévangéliste souligne le renversement de la situation ; ici, cest le pouvoir romain qui va reconnaî tre que le véritable roi cest Jésus-Christ : quand Pilate dit à Jésus Alors, tu es roi ? , Jésus répond Cest toi qui dis que je suis roi dans le sens tu as tout compris, tu le dis toi-mê me . Mais attention, ce royaume na rien à voir avec les royaumes de la terre, défendus par des gardes : Si ma royauté venait de ce monde, jaurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs . Son royaume, cest celui de la vérité : pas dautre défense que la vérité. Je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix. Pilate qui vit dans le monde gréco-romain de la philosophie ne peut que poser la question Quest-ce que la vérité ? Les Juifs, eux, savent depuis le début de leur Alliance avec Dieu, que la vérité cest Dieu lui-mê me. Si la Vérité est Dieu lui-mê me, personne ne peut prétendre détenir la vérité ! Cest a la question de Pilate et que de querelles inutiles et mê me des guerres meurtri è res quand on prétend détenir la vérité. On appartient à la vérité, elle ne nous appartient pas . La seule chose importante est découter et de se laisser instruire par elle.

Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix affirme Jésus à Pilate, tout comme il avait dit plus tt aux Juifs : Celui qui est de Dieu écoute les paroles de Dieu ; et cest parce que vous nê tes pas de Dieu que vous ne mécoutez pas. (Jn 8, 47) ; ce mot dans la bouche de Jésus, est donc une autre mani è re de se révéler comme Dieu. Pilate est resté avec sa question philosophique : il raisonne sur la vérité au lieu de sabandonner à elle et de croire tout simplement. Il a manqué de découvrir Dieu. En cette fê te du Christ Roi, puissions-nous accepter de ne pas chercher à détenir la vérité, mais dê tre pris par elle, de lui appartenir. Apparemment, cest la seule chose qui nous est demandée pour participer à la royauté du Christ : Heureux les pauvres de cur , le royaume des cieux est à eux ! Autrement dit, ce sont les pauvres de cur qui sont les vrais rois, à commencer par Jésus lui-mê me.