Le diocèse de Tolagnaro

 

Accueil Evangiles et Homlies

Evangile du 10 decembre 2017|Evangile du 03 decembre 2017|Evangile du 26 novembre 2017|Evangile du 19 novembre 2017|Evangile du 12 novembre 2017|Evangile du 05 novembre 2017|Evangile du 29 octobre 2017|Evangile du 22 octobre 2017|Evangile du 15 octobre 2017|Evangile du 08 octobre 2017|Evangile du 01 octobre 2017|Evangile du 24 septembre 2017|Evangile du 17 septembre 2017|Evangile du 10 septembre 2017|Evangile du 03 septembre 2017|Evangile du 27 aout 2017|Evangile du 20 aout 2017|Evangile du 13 aout 2017|Evangile du 06 aout 2017|Evangile du 30 juillet 2017|Evangile du 23 juillet 2017|Evangile du 16 juillet 2017|Evangile du 09 juillet 2017|Evangile du 02 juillet 2017|Evangile du 25 juin 2017|Evangile du 18 juin 2017|Evangile du 11 juin 2017|Evangile du 04 juin 2017|Evangile du 28 mai 2017|Evangile du 25 mai 2017|Evangile du 21 mai 2017|Evangile du 14 mai 2017|Evangile du 07 mai 2017|Evangile du 30 avril 2017|Evangile du 23 avril 2017|Evangile du 16 avril 2017|Evangile du 09 avril 2017|Evangile du 02 avril 2017|Evangile du 26 mars 2017|Evangile du 19 mars 2017|Evangile du 12 mars 2017|Evangile du 05 mars 2017|Evangile du 26 fevrier 2017|Evangile du 19 fevrier 2017|Evangile du 12 fevrier 2017|Evangile du 05 fevrier 2017|Evangile du 29 janvier 2017|Evangile du 22 janvier 2017|Evangile du 15 janvier 2017|Evangile du 08 janvier 2017|Evangile du 01 janvier 2017

 

Dimanche 20 aot 2017

Vingtime dimanche du temps ordinaire

vangile de Jsus-Christ selon saint Matthieu 15,21-28

En ce temps-l, partant de Gnsareth, Jsus se retira dans la rgion de Tyr et de Sidon. Voici quune Cananenne, venue de ces territoires, disait en criant : Prends piti de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmente par un dmon.

Mais il ne lui rpondit pas un mot. Les disciples sapprochrent pour lui demander : Renvoie-la, car elle nous poursuit de ses cris ! Jsus rpondit : Je nai t envoy quaux brebis perdues de la maison dIsral. Mais elle vint se prosterner devant lui en disant : Seigneur, viens mon secours !

Il rpondit : Il nest pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. Elle reprit : Oui, Seigneur ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs matres.

Jsus rpondit : Femme, grande est ta foi, que tout se passe pour toi comme tu le veux ! Et, lheure mme, sa fille fut gurie.

 

 

 

 

Homlie

 

Historiquement les Cananens possdaient les terres de lactuelle Palestine, une partie de la Jordanie, de la Syrie et du Liban. ce moment-l, les Juifs les chassrent vers le Nord, et depuis ce temps, les Cananens avaient les Juifs comme ennemis. Mais voici que Jsus partit vers le territoire de Tyr et de Sidon. Et une femme cananenne s'approche de lui et lui parle. Jsus ne lui rpond pas, car la coutume veut quun Juif ne parle pas et ne regarde pas un Cananen. Ce dernier est peru comme un ennemi et un paen. nouveau, la femme linterpelle en lui donnant les titres de Seigneur et de Fils de David, titres quon donne au Messie. Le reconnait-elle donc ainsi? Li sa culture juive, Jsus ne lui rpond rien, mais sous linsistance des aptres qui taient fatigus dentendre ses cris, Jsus lui rpond : Je nai t envoy quaux brebis dIsral. Il confirmait lopinion courante que seuls, les Juifs, taient appels au salut. La scne volua. Elle vint se prosterner devant lui et lui dit : Seigneur, viens mon secours.

Se prosterner devant quelquun signifie la reconnaissance de cette personne. Mais la rponse de Jsus est trs dure : il nest pas bien de prendre le pain des enfants pour le donner aux petits chiens . Les enfants sont les descendants d Abraham, d Isaac et de Jacob, leurs pres dans la foi. Il faut traduire quil nest pas bon denlever lamour de Dieu promis aux Juifs pour le donner des trangers et encore moins aux Cananens qui taient considrs par les Juifs comme des chiens. La femme continue sa dmarche en affirmant que, justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs matres. La Cananenne se dit prte se contenter dun peu damour de Dieu pour vivre. Alors, Jsus lui rpond : femme ta foi est grande.

Par cette rponse, Jsus affirme que la personne qui le reconnait comme Seigneur ou Fils de David est sauve, qu'elle soit juive ou cananenne. Mais combien il a prouv cette femme. Oui la foi nest pas une simple adhsion sociale, ou simple demande de choses merveilleuses, mais un attachement total Jsus . Alors l le pain ou l amour de Dieu est offert tous. Saint Paul nous dit : Dans le Christ Jsus, vous tes fils de Dieu dans la foi. En effet, vous tous que le baptme a unis au Christ, vous avez revtu le Christ, il n y a ni Juif, ni grec, il n y a plus ni lesclave ni lhomme libre, il n y a plus l homme ni la femme, car tous vous ne faites plus quun dans le Christ Jsus (Ga 3, 26-28). Puissions-nous ouvrir notre cur tous sans distinction de race, de culture. Disons avec humilit : Seigneur donne-nous quelques miettes de ton pain de vie. Ces quelques petits morceaux damour nous nourriront et ouvriront nos curs tous.