Le diocèse de Tolagnaro

 

Accueil Evangiles et Homlies

Evangile du 10 decembre 2017|Evangile du 03 decembre 2017|Evangile du 26 novembre 2017|Evangile du 19 novembre 2017|Evangile du 12 novembre 2017|Evangile du 05 novembre 2017|Evangile du 29 octobre 2017|Evangile du 22 octobre 2017|Evangile du 15 octobre 2017|Evangile du 08 octobre 2017|Evangile du 01 octobre 2017|Evangile du 24 septembre 2017|Evangile du 17 septembre 2017|Evangile du 10 septembre 2017|Evangile du 03 septembre 2017|Evangile du 27 aout 2017|Evangile du 20 aout 2017|Evangile du 13 aout 2017|Evangile du 06 aout 2017|Evangile du 30 juillet 2017|Evangile du 23 juillet 2017|Evangile du 16 juillet 2017|Evangile du 09 juillet 2017|Evangile du 02 juillet 2017|Evangile du 25 juin 2017|Evangile du 18 juin 2017|Evangile du 11 juin 2017|Evangile du 04 juin 2017|Evangile du 28 mai 2017|Evangile du 25 mai 2017|Evangile du 21 mai 2017|Evangile du 14 mai 2017|Evangile du 07 mai 2017|Evangile du 30 avril 2017|Evangile du 23 avril 2017|Evangile du 16 avril 2017|Evangile du 09 avril 2017|Evangile du 02 avril 2017|Evangile du 26 mars 2017|Evangile du 19 mars 2017|Evangile du 12 mars 2017|Evangile du 05 mars 2017|Evangile du 26 fevrier 2017|Evangile du 19 fevrier 2017|Evangile du 12 fevrier 2017|Evangile du 05 fevrier 2017|Evangile du 29 janvier 2017|Evangile du 22 janvier 2017|Evangile du 15 janvier 2017|Evangile du 08 janvier 2017|Evangile du 01 janvier 2017

 

Dimanche 17 septembre 2017

Vingt-quatrime dimanche du temps ordinaire

vangile de Jsus-Christ selon saint Matthieu 18,21-35.

En ce temps-l, Pierre sapprocha de Jsus pour lui demander : Seigneur, lorsque mon frre commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu sept fois ? Jsus lui rpondit : Je ne te dis pas jusqu sept fois, mais jusqu soixante-dix fois sept fois. Ainsi, le royaume des Cieux est comparable un roi qui voulut rgler ses comptes avec ses serviteurs. Il commenait, quand on lui amena quelquun qui lui devait dix mille talents (cest--dire soixante millions de pices dargent).

Comme cet homme navait pas de quoi rembourser, le matre ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette. Alors, tombant ses pieds, le serviteur demeurait prostern et disait : Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout. Saisi de compassion, le matre de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette. Mais, en sortant, ce serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pices dargent. Il se jeta sur lui pour ltrangler, en disant : Rembourse ta dette ! Alors, tombant ses pieds, son compagnon le suppliait : Prends patience envers moi, et je te rembourserai.

Mais lautre refusa et le fit jeter en prison jusqu ce quil ait rembours ce quil devait. Ses compagnons, voyant cela, furent profondment attrists et allrent raconter leur matre tout ce qui stait pass. Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : Serviteur mauvais ! je tavais remis toute cette dette parce que tu mavais suppli. Ne devais-tu pas, ton tour, avoir piti de ton compagnon, comme moi-mme javais eu piti de toi ? Dans sa colre, son matre le livra aux bourreaux jusqu ce quil et rembours tout ce quil devait. Cest ainsi que mon Pre du ciel vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas son frre du fond du cur.

 

 

 

 

Homlie

 

Pardonner soixante-dix fois sept fois

Nos vies sont tisses de situations agaantes qui nous font dire parfois : Une fois : passe; deux fois : lasse; trois fois : casse. On nest pas dispos pardonner tout le temps pour ne pas se faire craser. Cela ne date pas daujourdhui, la Bible nous dit mme que la vengeance existait depuis toujours: J'ai tu un homme pour une blessure, un enfant pour une meurtrissure; oui Can sera veng 7 fois, mais Lamek 77 fois".( Gense 3, 24 . Ctait la rancune, la vengeance et la violence qui duraient de gnration en gnration. Il fallait venger les anctres qui avaient subi des offenses. La loi du talion a apport une grande volution : il pour il, dent pour dent dans la vie sociale. Il ne fallait pas donner une peine suprieure lacte criminel. Mais dans la vie quotidienne, tout est ml.

Pierre voulait savoir, pour lui et les autres disciples, quelle tait la pense de Jsus. Pierre se croit dj assez gnreux en demandant : Seigneur, dois-je pardonner sept fois? le chiffre sept tait le symbole de la perfection. La rponse de Jsus pour rompre la spirale de la vengeance est inattendue : pardonner soixante-dix fois sept fois. En opposition ce qui a t dit en Gense, cit ci-dessus.

Et pour illustrer son enseignement, il cra une parabole. Dans cette parabole, la somme demande au serviteur est exorbitante : dix mille talents ! Un talent tait l quivalent du salaire dune anne. Il tait impensable que le serviteur puisse remplir son obligation : dix mille talents quivalent dix mille annes. Comme consquence, lui et sa famille seraient vendus. Nous voyons que le serviteur se prosterne et demande patience au roi. Ce dernier prend piti et lui remet sa dette.

linverse, le serviteur se rue sur un autre serviteur qui lui doit une petite somme de cent deniers ou lquivalent de cent jours douvrage. Il tait mme prt ltrangler et le fit jeter en prison. Mais le roi devant l attitude de ce serviteur l gard de son collgue le condamne sans appel. Ces dtails sont invraisemblables et ces images sont grossissantes , mais lenseignement de Jsus est clair. Si on ne pardonne pas son frre de tout son cur, on ne sera pas soi-mme pardonn de nos fautes. Cest ce que nous disons souvent dans le Notre-Pre : pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi ceux qui nous ont offenss.

Le disciple doit apprendre se librer de ses mesures humaines, calcules avec ses manires de voir et d agir, pour s introduire, sinitier, sadapter aux mesures de Dieu, aux manires d agir de Dieu : Ne devais-tu pas, ton tour, avoir piti de ton compagnon, comme moi-mme javais eu piti de toi. Sadapter de plus en plus aux manires d agir de Dieu est un esprit cultiver avec la grce de Dieu lui-mme. Cest pour avoir oubli de suivre cette voie que le serviteur est condamn. Ne confondons pas oublier et pardonner. Nous ne pouvons pas oubli loffense, elle nous revient la mmoire et parfois nous hante, mais le Seigneur nous invite lutter contre la colre, la rancune et la vengeance pour mettre en nos curs des sentiments d amour. Nous ne pouvons pas oublier loffenseur, mais le Seigneur nous invite lui pardonner, cest--dire vouloir intensment que l amour de Dieu habite nouveau en son cur. Devant le cafouillage de la vie sociale actuelle demandons l aide du Saint Esprit, et tournons toujours notre regard vers Jsus qui a donn lexemple du pardon du soixante-dix fois sept fois, aussi bien vis--vis de Pierre qui l a trahi, que vis--vis de ses bourreaux.