Le diocèse de Tolagnaro

 

Accueil Evangiles et Homélies

Evangile du 30 juin 2019|Evangile du 09 juin 2019|Evangile du 02 juin 2019|Evangile du 26 mai 2019|Evangile du 19 mai 2019|Evangile du 12 mai 2019|Evangile du 05 mai 2019|Evangile du 28 avril 2019|Evangile du 21 avril 2019|Evangile du 14 avril 2019|Evangile du 07 avril 2019|Evangile du 31 mars 2019|Evangile du 24 mars 2019|Evangile du 17 mars 2019|Evangile du 10 mars 2019|Evangile du 03 mars 2019|Evangile du 24 février 2019|Evangile du 17 février 2019|Evangile du 10 février 2019|Evangile du 03 février 2019|Evangile du 27 janvier 2019|Evangile du 16 décembre 2018|Evangile du 09 décembre 2018|Evangile du 02 décembre 2018|Evangile du 25 novembre 2018|Evangile du 27 mai 2018|Evangile du 20 mai 2018|Evangile du 13 mai 2018|Evangile du 06 mai 2018|Evangile du 29 avril 2018|Evangile du 22 avril 2018|Evangile du 15 avril 2018|Evangile du 08 avril 2018|Evangile du 01 avril 2018|Evangile du 25 mars 2018|Evangile du 18 mars 2018|Evangile du 11 mars 2018|Evangile du 04 mars 2018|Evangile du 25 février 2018|Evangile du 18 février 2018|Evangile du 04 février 2018|Evangile du 28 janvier 2018|Evangile du 21 janvier 2018|Evangile du 14 janvier 2018|Evangile du 07 janvier 2018|Evangile du 31 decembre 2017|Evangile du 25 decembre 2017|Evangile du 24 decembre 2017|Evangile du 17 decembre 2017|Evangile du 10 decembre 2017|Evangile du 03 decembre 2017|Evangile du 26 novembre 2017|Evangile du 19 novembre 2017|Evangile du 12 novembre 2017|Evangile du 05 novembre 2017|Evangile du 29 octobre 2017|Evangile du 22 octobre 2017|Evangile du 15 octobre 2017|Evangile du 08 octobre 2017|Evangile du 01 octobre 2017|Evangile du 24 septembre 2017|Evangile du 17 septembre 2017|Evangile du 10 septembre 2017|Evangile du 03 septembre 2017|Evangile du 27 aout 2017|Evangile du 20 aout 2017|Evangile du 13 aout 2017|Evangile du 06 aout 2017|Evangile du 30 juillet 2017|Evangile du 23 juillet 2017|Evangile du 16 juillet 2017|Evangile du 09 juillet 2017|Evangile du 02 juillet 2017|Evangile du 25 juin 2017|Evangile du 18 juin 2017|Evangile du 11 juin 2017|Evangile du 04 juin 2017|Evangile du 28 mai 2017|Evangile du 25 mai 2017|Evangile du 21 mai 2017|Evangile du 14 mai 2017|Evangile du 07 mai 2017|Evangile du 30 avril 2017|Evangile du 23 avril 2017|Evangile du 16 avril 2017|Evangile du 09 avril 2017|Evangile du 02 avril 2017|Evangile du 26 mars 2017|Evangile du 19 mars 2017|Evangile du 12 mars 2017|Evangile du 05 mars 2017|Evangile du 26 fevrier 2017|Evangile du 19 fevrier 2017|Evangile du 12 fevrier 2017|Evangile du 05 fevrier 2017|Evangile du 29 janvier 2017|Evangile du 22 janvier 2017|Evangile du 15 janvier 2017|Evangile du 08 janvier 2017|Evangile du 01 janvier 2017

 

Dimanche 17 mars 2019

Deuxième dimanche de Car ê me

évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 9,28b-36.

 

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier. Pendant qu  il priait, l  aspect de son visage devint autre, et son vê tement devint d  une blancheur éblouissante. Voici que deux hommes s  entretenaient avec lui : c  étaient Moï se et élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait s  accomplir à Jérusalem. Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, restant éveillés, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses ctés.

Ces derniers s  éloignaient de lui, quand Pierre dit à Jésus : « Maî tre, il est bon que nous soyons ici ! Faisons trois tentes : une pour toi, une pour Moï se, et une pour élie. » Il ne savait pas ce qu  il disait. Pierre n  avait pas fini de parler, qu  une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu  ils y pénétrèrent. Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j  ai choisi : écoutez-le ! » Et pendant que la voix se faisait entendre, il n  y avait plus que Jésus, seul. Les disciples gardèrent le silence et, en ces jours-là, ils ne rapportèrent à personne rien de ce qu  ils avaient vu.

 

 

 

Homélie

 

Chaque deuxième dimanche de carê me, nous lisons le texte de la transfiguration selon un évangéliste, suivant l  année liturgique. Cette année nous prenons Luc, le seul à nous dire que Jésus était allé sur la montagne pour prier. C  est pendant sa prière qu  il est transfiguré. Quelques jours plus tt, il avait révélé à ses disciples qu  il montait à Jérusalem pour y ê tre rejeté par les autorités civiles et religieuses et ê tre condamné à souffrir et à mourir. Aujourd  hui, en contact avec son Père, son chemin de ténèbres et de souffrances s  illumine et prend tout son sens. L  amour sera plus fort que la mort. Ce sera pour lui un chemin de libération, un « exode» , qui le conduira à la résurrection. Au moment o la perspective de la souffrance et de la mort se confirme, la gloire de Dieu se manifeste sur son visage, c  est une anticipation de sa résurrection. Dieu le Père le révèle : « Celui-ci est mon fils, celui que j  ai choisi, écoutez-le »

Jusque-là, on écoutait Moï se, interlocuteur de Dieu au Sinaï ;porteur de la Loi, nimbé de gloire. On écoutait aussi les prophètes, dont Elie est le représentant à cette transfiguration. Maintenant il n  y a plus qu  une seule voix à écouter, la voix du Christ. Donc, ce qui est le plus important ici, ce n  est pas le miracle du changement extérieur de Jésus mais bien la révélation de Dieu le Père : « Celui-ci est mon fils, celui que j  ai choisi : écoutez-le.»

écouter les paroles de Jésus afin d  ê tre transfigurés nous aussi, c  est là le but du carê me. ê tre renouvelés grâ ce au contact que nous avons avec le Seigneur. Grâ ce au contact du Christ, que de transfigurations nous rencontrons dans l  Evangile, o des blessés de la vie, des rejetés de la société, des pécheurs reprennent goû t à la vie. Citons quelques exemples : Le lépreux chassé hors de la ville, la Samaritaine qui vit avec son sixième mari, Zachée le publicain, Marie Madeleine « la pécheresse» , la prostituée dans la maison de Simon le pharisien, la femme adultère condamnée à ê tre lapidée, Pierre qui avait affirmé ne pas connaî tre Jésus, voleur sur la croix, etc. Nous pouvons nous aussi vivre une transfiguration, une transformation, un changement qui nous aidera à reprendre goû t à la vie, à mieux réussir notre pèlerinage sur la terre, et ce malgré nos maladies, nos faiblesses, nos échecs et nos défaites. Beaucoup de saints, à travers les siècles, nous donnent l  exemple que leur contact avec Jésus a donné un nouveau sens à leur vie.

La transfiguration est une invitation à aller de l  avant. Elle nous empê che de nous installer définitivement comme Pierre qui aurait bien voulu rester sur la montagne (« Dressons trois tentes» ), mais le Christ l  invite à descendre dans la plaine. Si tout doit commencer dans la prière sur la montagne, nous trouverons la transfiguration de la vie concrète en descendant de la montagne. Que notre contact avec le Christ nous transfigure afin que dans la plaine, la vie quotidienne, o il nous envoie, nous transmettions sa lumière.

Bon cheminement vers Pâ ques.