Le diocèse de Tolagnaro

 

Accueil Evangiles et Homlies

Evangile du 16 décembre 2018|Evangile du 09 décembre 2018|Evangile du 02 décembre 2018|Evangile du 25 novembre 2018|Evangile du 27 mai 2018|Evangile du 20 mai 2018|Evangile du 13 mai 2018|Evangile du 06 mai 2018|Evangile du 29 avril 2018|Evangile du 22 avril 2018|Evangile du 15 avril 2018|Evangile du 08 avril 2018|Evangile du 01 avril 2018|Evangile du 25 mars 2018|Evangile du 18 mars 2018|Evangile du 11 mars 2018|Evangile du 04 mars 2018|Evangile du 25 février 2018|Evangile du 18 février 2018|Evangile du 04 février 2018|Evangile du 28 janvier 2018|Evangile du 21 janvier 2018|Evangile du 14 janvier 2018|Evangile du 07 janvier 2018|Evangile du 31 decembre 2017|Evangile du 25 decembre 2017|Evangile du 24 decembre 2017|Evangile du 17 decembre 2017|Evangile du 10 decembre 2017|Evangile du 03 decembre 2017|Evangile du 26 novembre 2017|Evangile du 19 novembre 2017|Evangile du 12 novembre 2017|Evangile du 05 novembre 2017|Evangile du 29 octobre 2017|Evangile du 22 octobre 2017|Evangile du 15 octobre 2017|Evangile du 08 octobre 2017|Evangile du 01 octobre 2017|Evangile du 24 septembre 2017|Evangile du 17 septembre 2017|Evangile du 10 septembre 2017|Evangile du 03 septembre 2017|Evangile du 27 aout 2017|Evangile du 20 aout 2017|Evangile du 13 aout 2017|Evangile du 06 aout 2017|Evangile du 30 juillet 2017|Evangile du 23 juillet 2017|Evangile du 16 juillet 2017|Evangile du 09 juillet 2017|Evangile du 02 juillet 2017|Evangile du 25 juin 2017|Evangile du 18 juin 2017|Evangile du 11 juin 2017|Evangile du 04 juin 2017|Evangile du 28 mai 2017|Evangile du 25 mai 2017|Evangile du 21 mai 2017|Evangile du 14 mai 2017|Evangile du 07 mai 2017|Evangile du 30 avril 2017|Evangile du 23 avril 2017|Evangile du 16 avril 2017|Evangile du 09 avril 2017|Evangile du 02 avril 2017|Evangile du 26 mars 2017|Evangile du 19 mars 2017|Evangile du 12 mars 2017|Evangile du 05 mars 2017|Evangile du 26 fevrier 2017|Evangile du 19 fevrier 2017|Evangile du 12 fevrier 2017|Evangile du 05 fevrier 2017|Evangile du 29 janvier 2017|Evangile du 22 janvier 2017|Evangile du 15 janvier 2017|Evangile du 08 janvier 2017|Evangile du 01 janvier 2017

 

Dimanche 11 mars 2018

Quatrime dimanche de Carme (Laetare)

vangile de Jsus-Christ selon saint Jean 3,14-21.

 

En ce temps-l, Jsus disait Nicodme : De mme que le serpent de bronze fut lev par Mose dans le dsert, ainsi faut-il que le Fils de lhomme soit lev, afin quen lui tout homme qui croit ait la vie ternelle. Car Dieu a tellement aim le monde quil a donn son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie ternelle.

Car Dieu a envoy son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauv. Celui qui croit en lui chappe au Jugement ; celui qui ne croit pas est dj jug, du fait quil na pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Et le Jugement, le voici : la lumire est venue dans le monde, et les hommes ont prfr les tnbres la lumire, parce que leurs uvres taient mauvaises.

Celui qui fait le mal dteste la lumire : il ne vient pas la lumire, de peur que ses uvres ne soient dnonces ; mais celui qui fait la vrit vient la lumire, pour quil soit manifeste que ses uvres ont t accomplies en union avec Dieu.

 

 

 

Homlie

 

Les Hbreux taient assaillis par des serpents venimeux ; et comme ils nont pas la conscience tranquille parce quils ont rcrimin, murmur, ils sont convaincus que cest une punition du Dieu de Mose ; ils vont donc supplier Mose dintercder pour eux : Nous avons pch en critiquant le Seigneur et en te critiquant ; intercde auprs du Seigneur pour quil loigne de nous les serpents !

Et quest-ce que Mose a fait ? Il intercde pour le peuple et le Seigneur lui dit de faire un serpent dairain et de le fixer une hampe ; lorsquun serpent mord un homme, il regardera le serpent pour avoir la vie sauve. ( Nombres 21, 7-9 ). Mose transforme ce qui tait jusquici un acte magique en acte de foi. Faites-vous un serpent, et regardez-le, mais sachez que celui qui vous gurit, cest le Seigneur, ce nest pas le serpent. Quand vous regardez le serpent, que votre adoration sadresse au Dieu de lAlliance et personne dautre, surtout pas un objet sorti de vos mains .

Jsus reprend cet exemple son propre compte : De mme que le serpent de bronze fut lev par Mose dans le dsert, ainsi faut-il que le Fils de lhomme soit lev, afin que tout homme qui croit obtienne par lui la vie ternelle . De la mme manire quil suffisait de lever les yeux avec foi vers le Dieu de l Alliance pour tre guri physiquement, dsormais, il suffit de lever les yeux avec foi vers le Christ en croix pour obtenir la gurison spirituelle. Ils lveront les yeux vers celui quils ont transperc ( Jn 19, 37 ). Ils lveront les yeux veut dire : ils croiront en Lui, ils reconnaitront en lui l amour mme de Dieu : Dieu a tant aim le monde quil a donn son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne prira pas, mais il obtiendra la vie ternelle.

Jsus fait un rapprochement entre le serpent de bronze lev dans le dsert et sa propre lvation sur la croix, il manifeste le saut entre lAncien Testament et le Nouveau Testament. Tout prend en lui une nouvelle dimension. Si dans le dsert, seul le peuple de l Alliance tait concern, dsormais , en lui Jsus, cest tout homme, cest le monde entier, qui est invit croire pour vivre. Deux fois il rpte Tout homme qui croit en lui obtiendra la vie ternelle . Il ne sagit plus de gurison extrieure , il sagit dsormais de la conversion de lhomme en profondeur ; quand Jean, au moment de la crucifixion du Christ, crit : Ils lveront les yeux vers celui quils ont transperc (Jn 19, 37), il cite une phrase du prophte Zacharie qui dit bien en quoi consiste cette transformation de lhomme, ce salut que Jsus nous apporte : Ce jour-l, je rpandrai sur la maison de David et sur lhabitant de Jrusalem, un esprit de bonne volont et de supplication. Alors ils regarderont vers moi, celui quils ont transperc (Za 12, 10). Lesprit de bonne volont et de supplication, cest tout le contraire des rcriminations du dsert, cest lhomme enfin convaincu de lamour de Dieu pour lui. La premire gnration chrtienne a bien compris cela : la croix tait regarde non comme un instrument de supplice, mais comme la plus belle preuve de l amour de Dieu.

Il y a donc deux manires de regarder la croix du Christ : elle est la preuve de la haine et de la cruaut de lhomme, mais elle est bien plus encore lemblme de la douceur et du pardon du Christ qui accepte de la subir pour nous montrer jusquo va l amour de Dieu pour lhumanit.

Sur le Christ en croix, nous lisons la tendresse de Dieu, quelle que soit la haine des hommes. En le regardant nous nous mettons reflter son amour, et avec Saint Paul nous disons : Nous prchons un Messie crucifi, scandale pour les Juifs, folie pour les paensmais ce Messie est puissance de Dieu et sagesse de Dieu. Car ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes et ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes ( I Cor 1, 23-25 )