Le diocèse de Tolagnaro

 

Accueil Evangiles et Homlies

Evangile du 27 mai 2018|Evangile du 20 mai 2018|Evangile du 13 mai 2018|Evangile du 06 mai 2018|Evangile du 29 avril 2018|Evangile du 22 avril 2018|Evangile du 15 avril 2018|Evangile du 08 avril 2018|Evangile du 01 avril 2018|Evangile du 25 mars 2018|Evangile du 18 mars 2018|Evangile du 11 mars 2018|Evangile du 04 mars 2018|Evangile du 25 février 2018|Evangile du 18 février 2018|Evangile du 04 février 2018|Evangile du 28 janvier 2018|Evangile du 21 janvier 2018|Evangile du 14 janvier 2018|Evangile du 07 janvier 2018|Evangile du 31 decembre 2017|Evangile du 25 decembre 2017|Evangile du 24 decembre 2017|Evangile du 17 decembre 2017|Evangile du 10 decembre 2017|Evangile du 03 decembre 2017|Evangile du 26 novembre 2017|Evangile du 19 novembre 2017|Evangile du 12 novembre 2017|Evangile du 05 novembre 2017|Evangile du 29 octobre 2017|Evangile du 22 octobre 2017|Evangile du 15 octobre 2017|Evangile du 08 octobre 2017|Evangile du 01 octobre 2017|Evangile du 24 septembre 2017|Evangile du 17 septembre 2017|Evangile du 10 septembre 2017|Evangile du 03 septembre 2017|Evangile du 27 aout 2017|Evangile du 20 aout 2017|Evangile du 13 aout 2017|Evangile du 06 aout 2017|Evangile du 30 juillet 2017|Evangile du 23 juillet 2017|Evangile du 16 juillet 2017|Evangile du 09 juillet 2017|Evangile du 02 juillet 2017|Evangile du 25 juin 2017|Evangile du 18 juin 2017|Evangile du 11 juin 2017|Evangile du 04 juin 2017|Evangile du 28 mai 2017|Evangile du 25 mai 2017|Evangile du 21 mai 2017|Evangile du 14 mai 2017|Evangile du 07 mai 2017|Evangile du 30 avril 2017|Evangile du 23 avril 2017|Evangile du 16 avril 2017|Evangile du 09 avril 2017|Evangile du 02 avril 2017|Evangile du 26 mars 2017|Evangile du 19 mars 2017|Evangile du 12 mars 2017|Evangile du 05 mars 2017|Evangile du 26 fevrier 2017|Evangile du 19 fevrier 2017|Evangile du 12 fevrier 2017|Evangile du 05 fevrier 2017|Evangile du 29 janvier 2017|Evangile du 22 janvier 2017|Evangile du 15 janvier 2017|Evangile du 08 janvier 2017|Evangile du 01 janvier 2017

 

Dimanche 07 janvier 2018

piphanie du Seigneur, Solennit

vangile de Jsus-Christ selon saint Matthieu 2,1-12.

Jsus tait n Bethlem en Jude, au temps du roi Hrode le Grand. Or, voici que des mages venus dOrient arrivrent Jrusalem et demandrent : O est le roi des Juifs qui vient de natre ? Nous avons vu son toile lorient et nous sommes venus nous prosterner devant lui.

En apprenant cela, le roi Hrode fut boulevers, et tout Jrusalem avec lui. Il runit tous les grands prtres et les scribes du peuple, pour leur demander o devait natre le Christ. Ils lui rpondirent : Bethlem en Jude, car voici ce qui est crit par le prophte : Et toi, Bethlem, terre de Juda, tu nes certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Isral.

Alors Hrode convoqua les mages en secret pour leur faire prciser quelle date ltoile tait apparue ; puis il les envoya Bethlem, en leur disant : Allez vous renseigner avec prcision sur lenfant. Et quand vous laurez trouv, venez me lannoncer pour que jaille, moi aussi, me prosterner devant lui. Aprs avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que ltoile quils avaient vue lorient les prcdait, jusqu ce quelle vienne sarrter au-dessus de lendroit o se trouvait lenfant.

Quand ils virent ltoile, ils se rjouirent dune trs grande joie. Ils entrrent dans la maison, ils virent lenfant avec Marie sa mre ; et, tombant ses pieds, ils se prosternrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs prsents : de lor, de lencens et de la myrrhe. Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hrode, ils regagnrent leur pays par un autre chemin.

 

 

 

 

Homlie

 

Nous avons cout Luc raconter la naissance de Jsus Bethlem avec beaucoup plus de dtails, quand le pouvoir central de Rome ordonna le recensement de toute la terre, et o lempereur se faisait appeler Auguste, ce qui signifie digne d adoration , en contraste avec ce Fils de Dieu, n comme un enfant fragile au milieu des marginaliss, des bergers.

Matthieu parle trs peu de l vnement en tant que tel, mais donne la signification universelle de cette naissance dans le rcit des mages. Mais comme Luc, il signale le contraste entre le pouvoir de ce monde et le pouvoir de cet enfant , les deux titres : le roi Hrode et le roi des juifsDs le dbut de son vangile, il y a une couronne royale en litige et cest ce quil va dvelopper par la suite. Qui est rellement roi : Hrode le potentat puissant, meurtrier, violent ? Ou bien Jsus, ce petit, faible, dsarm, qui mourra victime innocente ? Cest la fin de l vangile qui le dira. Il redonnera ce titre de roi des juifs. Salut, roi des juifs , diront les soldats (Mt 27,29). Celui-ci est le roi des juifs , lcriteau indiquant le motif de sa condamnation (Mt 27, 37 ). Sil est roi dIsral, quil descende de la croix se moqueront scribes et grands prtres.

Matthieu suggre donc ds sa naissance que Jsus nest quun roi humble qui nest pas venu pour tre servi mais pour servir ( Mt 20, 28) , un roi qui ne montera que sur un ne (Mt 21, 5) Cest vers ce roi qu arriveront tous ceux qui cherchent Dieu en vrit. Cest le symbole de l toile. Cette toile reprsente la lumire de Dieu, la grce de Dieu, laction de Dieu dans le cur et lesprit de tout homme, et qui guide tout homme vers le Christ. Les mages reprsentent tous ces paens qui adorent Dieu leur faon, et qui mnent une vie droite, sans connaitre encore Jsus. L piphanie est la fte de tous ceux qui ne connaissent pas Jsus mais que Dieu attire lui par sa grce invisible. Et cest l Ecriture , Parole de Dieu qui achvera la rvlation, pour une rencontre explicite du Christ. Voil pourquoi ltoile n a pas amen directement les mages Bethlem auprs de l enfant, mais a fait un dtour Jrusalem o il y avait les chefs religieux qui auraient d tre les premiers reconnaitre le Messie, mais se contentaient de citation de l Ecriture et ne bougeaient pas. Les chefs politiques nont rien craindre parce que son royaume nest pas de ce monde.

Les mages, eux, la lumire de lEcriture ont rencontr le Christ. Cela a transform leur vie. En lui offrant toutes les valeurs de leur civilisation, de leur culture, une nouvelle route sest ouverte devant eux.

Chaque fois que nous disons dans notre prire : Que ton rgne vienne , nous savons de quel royaume il s agit. Ne le cherchons pas dans la vaine gloire de ce monde, mais la suite de cet enfant qui se prsente nous.