Le diocèse de Tolagnaro

 

Accueil Evangiles et Homlies

Evangile du 20 mai 2018|Evangile du 13 mai 2018|Evangile du 06 mai 2018|Evangile du 29 avril 2018|Evangile du 22 avril 2018|Evangile du 15 avril 2018|Evangile du 08 avril 2018|Evangile du 01 avril 2018|Evangile du 25 mars 2018|Evangile du 18 mars 2018|Evangile du 11 mars 2018|Evangile du 04 mars 2018|Evangile du 25 février 2018|Evangile du 18 février 2018|Evangile du 04 février 2018|Evangile du 28 janvier 2018|Evangile du 21 janvier 2018|Evangile du 14 janvier 2018|Evangile du 07 janvier 2018|Evangile du 31 decembre 2017|Evangile du 25 decembre 2017|Evangile du 24 decembre 2017|Evangile du 17 decembre 2017|Evangile du 10 decembre 2017|Evangile du 03 decembre 2017|Evangile du 26 novembre 2017|Evangile du 19 novembre 2017|Evangile du 12 novembre 2017|Evangile du 05 novembre 2017|Evangile du 29 octobre 2017|Evangile du 22 octobre 2017|Evangile du 15 octobre 2017|Evangile du 08 octobre 2017|Evangile du 01 octobre 2017|Evangile du 24 septembre 2017|Evangile du 17 septembre 2017|Evangile du 10 septembre 2017|Evangile du 03 septembre 2017|Evangile du 27 aout 2017|Evangile du 20 aout 2017|Evangile du 13 aout 2017|Evangile du 06 aout 2017|Evangile du 30 juillet 2017|Evangile du 23 juillet 2017|Evangile du 16 juillet 2017|Evangile du 09 juillet 2017|Evangile du 02 juillet 2017|Evangile du 25 juin 2017|Evangile du 18 juin 2017|Evangile du 11 juin 2017|Evangile du 04 juin 2017|Evangile du 28 mai 2017|Evangile du 25 mai 2017|Evangile du 21 mai 2017|Evangile du 14 mai 2017|Evangile du 07 mai 2017|Evangile du 30 avril 2017|Evangile du 23 avril 2017|Evangile du 16 avril 2017|Evangile du 09 avril 2017|Evangile du 02 avril 2017|Evangile du 26 mars 2017|Evangile du 19 mars 2017|Evangile du 12 mars 2017|Evangile du 05 mars 2017|Evangile du 26 fevrier 2017|Evangile du 19 fevrier 2017|Evangile du 12 fevrier 2017|Evangile du 05 fevrier 2017|Evangile du 29 janvier 2017|Evangile du 22 janvier 2017|Evangile du 15 janvier 2017|Evangile du 08 janvier 2017|Evangile du 01 janvier 2017

 

Dimanche 04 mars 2018

Troisime dimanche de Carme

vangile de Jsus-Christ selon saint Jean 2,13-25.

 

Comme la Pque juive tait proche, Jsus monta Jrusalem. Dans le Temple, il trouva installs les marchands de bufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : Enlevez cela dici. Cessez de faire de la maison de mon Pre une maison de commerce. Ses disciples se rappelrent quil est crit : Lamour de ta maison fera mon tourment. Des Juifs linterpellrent : Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ?

Jsus leur rpondit : Dtruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relverai. Les Juifs lui rpliqurent : Il a fallu quarante-six ans pour btir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relverais ! Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. Aussi, quand il se rveilla dentre les morts, ses disciples se rappelrent quil avait dit cela ; ils crurent lcriture et la parole que Jsus avait dite.

Pendant quil tait Jrusalem pour la fte de la Pque, beaucoup crurent en son nom, la vue des signes quil accomplissait. Jsus, lui, ne se fiait pas eux, parce quil les connaissait tous et navait besoin daucun tmoignage sur lhomme ; lui-mme, en effet, connaissait ce quil y a dans lhomme.

 

 

 

Homlie

 

La scne de lexpulsion des vendeurs du Temple qui vient dtre raconte est lune des plus violentes dans la vie de Jsus. Il renverse les tables, il disperse les animaux pour les sacrifices, il interpelle les personnes prsentes. Mettons-nous la place de ceux qui ont assist cette scne : il y a longtemps quon trouve sur lesplanade du Temple des marchands danimaux; quand on vient en plerinage Jrusalem, parfois de trs loin, on sattend trouver sur place des btes acheter pour les offrir en sacrifice. Quant aux changeurs de monnaie, on en a besoin aussi parce que les pices frappes leffigie de lempereur, indispensables pour la vie quotidienne, ne sont pas admises la qute. Alors quest-ce qui les prend avec ces ractions?

Pour comprendre cette interpellation o il dit que les vendeurs de toutes sortes ont profan la Maison du Seigneur, il faut se rappeler que le Temple de Jrusalem qui avait remplac la Tente du dsert o se trouvait lArche de lAlliance de Dieu avec le peuple dIsral tait un lieu sacr. Sa partie la plus secrte quon appelait le Saint des Saints abritait la prsence de Dieu. Seul le Grand-Prtre pouvait entrer dans le Saint des Saints une fois par anne. Ainsi le Temple de Jrusalem o se rassemblaient les foules avait comme mission de conserver dans son centre la prsence mme de Dieu. Jsus dnonce ce quon en a fait en disant Cessez de faire de la maison de mon Pre une maison de commerce . Bien sr quils nont pas vendu dans le Temple, mais ils sen sont rapprochs jusqu sinstaller sur lesplanade, au lieu de rester dans la valle du Cdron ou sur les pentes du mont des oliviers, pour tre plus vue des acheteurs. Cest le mercantilisme !! Cest cela que Jsus reproche. Et surtout pour lui, le Temple de Jrusalem est une image, une figure, qui disparatra. Dans le nouveau Temple on n a pas faire du marchandage. Dtruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relverai . l'coute de cette parole la mprise des assistants est totale. Ils se rappellent les travaux de construction qui ont dur 46 ans. Les paroles de Jsus apparaissent comme des paroles en lair, les propos dun exalt quon dclasse en partant. Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. Le vrai temple cest son corps ressuscit. Les premiers chrtiens aprs la rsurrection ont compris le sens profond des paroles de Jsus. Ils se rappelrent et ils crurent . Cest une rvlation fondamentale du Nouveau Testament : Dieu nest plus dans un temple de pierre bti de main dhomme, car il s'est manifest dans le corps dun humain, n dune femme, Jsus de Nazareth. Cette condition humaine va permettre au Fils de Dieu fait homme de donner par sa mort un sens nouveau laventure humaine.

Les disciples de Jsus et les aptres comprendront petit petit que cet homme bien en chair n'est pas un substitut de Dieu, il est Dieu parmi nous. Cest le mystre de lIncarnation. Sans la chair, il ny a pas dIncarnation. La Lettre aux Hbreux le dit fort bien : Aussi, en entrant dans le monde, le Christ dit : Tu nas voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu mas form un corps. Tu nas pas agr les holocaustes ni les sacrifices pour le pch ; alors, jai dit : Me voici, je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volont酒 Et cest grce cette volont que nous sommes sanctifis, par loffrande que Jsus Christ a faite de son corps, une fois pour toutes . (Hbreux 10, 5-7.10)

Cet pisode de lexpulsion des marchands au Temple de Jrusalem recle une valeur quil ne faut surtout pas rduire une crise de colre de Jsus . Les premires communauts chrtiennes ont surtout retenu que Jsus voyait la fin et la disparition dun monde dphas et dune religion de prceptes reintants, et quil proposait une nouvelle faon de rejoindre Dieu o cest lui dans son humanit habite par la prsence de Dieu lui-mme, lui le Verbe incarn, qui ouvrait la voie vers Dieu. Les premiers chrtiens sen rjouissaient. Avec fiert, ils proclamaient un Messie crucifi, scandale pour les Juifs, folie pour les nations paennes. Puissions-nous en cette marche vers Pques approfondir davantage le mystre de Jsus qui nest pas seulement un grand personnage, mais le Fils de Dieu incarn qui nous lve vers son Pre.