Le diocèse de Tolagnaro

 

Accueil Evangiles et Homélies

Evangile du 30 juin 2019|Evangile du 09 juin 2019|Evangile du 02 juin 2019|Evangile du 26 mai 2019|Evangile du 19 mai 2019|Evangile du 12 mai 2019|Evangile du 05 mai 2019|Evangile du 28 avril 2019|Evangile du 21 avril 2019|Evangile du 14 avril 2019|Evangile du 07 avril 2019|Evangile du 31 mars 2019|Evangile du 24 mars 2019|Evangile du 17 mars 2019|Evangile du 10 mars 2019|Evangile du 03 mars 2019|Evangile du 24 février 2019|Evangile du 17 février 2019|Evangile du 10 février 2019|Evangile du 03 février 2019|Evangile du 27 janvier 2019|Evangile du 16 décembre 2018|Evangile du 09 décembre 2018|Evangile du 02 décembre 2018|Evangile du 25 novembre 2018|Evangile du 27 mai 2018|Evangile du 20 mai 2018|Evangile du 13 mai 2018|Evangile du 06 mai 2018|Evangile du 29 avril 2018|Evangile du 22 avril 2018|Evangile du 15 avril 2018|Evangile du 08 avril 2018|Evangile du 01 avril 2018|Evangile du 25 mars 2018|Evangile du 18 mars 2018|Evangile du 11 mars 2018|Evangile du 04 mars 2018|Evangile du 25 février 2018|Evangile du 18 février 2018|Evangile du 04 février 2018|Evangile du 28 janvier 2018|Evangile du 21 janvier 2018|Evangile du 14 janvier 2018|Evangile du 07 janvier 2018|Evangile du 31 decembre 2017|Evangile du 25 decembre 2017|Evangile du 24 decembre 2017|Evangile du 17 decembre 2017|Evangile du 10 decembre 2017|Evangile du 03 decembre 2017|Evangile du 26 novembre 2017|Evangile du 19 novembre 2017|Evangile du 12 novembre 2017|Evangile du 05 novembre 2017|Evangile du 29 octobre 2017|Evangile du 22 octobre 2017|Evangile du 15 octobre 2017|Evangile du 08 octobre 2017|Evangile du 01 octobre 2017|Evangile du 24 septembre 2017|Evangile du 17 septembre 2017|Evangile du 10 septembre 2017|Evangile du 03 septembre 2017|Evangile du 27 aout 2017|Evangile du 20 aout 2017|Evangile du 13 aout 2017|Evangile du 06 aout 2017|Evangile du 30 juillet 2017|Evangile du 23 juillet 2017|Evangile du 16 juillet 2017|Evangile du 09 juillet 2017|Evangile du 02 juillet 2017|Evangile du 25 juin 2017|Evangile du 18 juin 2017|Evangile du 11 juin 2017|Evangile du 04 juin 2017|Evangile du 28 mai 2017|Evangile du 25 mai 2017|Evangile du 21 mai 2017|Evangile du 14 mai 2017|Evangile du 07 mai 2017|Evangile du 30 avril 2017|Evangile du 23 avril 2017|Evangile du 16 avril 2017|Evangile du 09 avril 2017|Evangile du 02 avril 2017|Evangile du 26 mars 2017|Evangile du 19 mars 2017|Evangile du 12 mars 2017|Evangile du 05 mars 2017|Evangile du 26 fevrier 2017|Evangile du 19 fevrier 2017|Evangile du 12 fevrier 2017|Evangile du 05 fevrier 2017|Evangile du 29 janvier 2017|Evangile du 22 janvier 2017|Evangile du 15 janvier 2017|Evangile du 08 janvier 2017|Evangile du 01 janvier 2017

 

Dimanche 3 mars 2019

Huitième dimanche du temps ordinaire

évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 6,39-45.

 

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples en parabole : « Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? Ne vont-ils pas tomber tous les deux dans un trou ? Le disciple n  est pas au-dessus du maître ; mais une fois bien formé, chacun sera comme son maître. Qu  as-tu à regarder la paille dans l  oeil de ton frère, alors que la poutre qui est dans ton oeil à toi, tu ne la remarques pas ? Comment peux-tu dire à ton frère : "Frère, laisse-moi enlever la paille qui est dans ton il", alors que toi-m ê me ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite ! Enlève d  abord la poutre de ton il ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l  il de ton frère. » Un bon arbre ne donne pas de fruit pourri ; jamais non plus un arbre qui pourrit ne donne de bon fruit.

Chaque arbre, en effet, se reconnaît à son fruit : on ne cueille pas des figues sur des épines ; on ne vendange pas non plus du raisin sur des ronces. L  homme bon tire le bien du trésor de son coeur qui est bon ; et l  homme mauvais tire le mal de son coeur qui est mauvais : car ce que dit la bouche, c  est ce qui déborde du coeur.

 

 

 

Homélie

 

Nous voyons deux parties dans ces trois paraboles que nous venons de lire : première partie, une réflexion sur le regard ; deuxième partie, la métaphore de l'arbre et des fruits.

La première partie développe le thème du regard. Il commence par un constat : un aveugle ne peut pas guider un autre aveugle, on le sait bien. Sous-entendu, méfiez-vous : quand vous vous posez en guides, rappelez-vous que vous ê tes des aveugles de naissance. La petite histoire de la paille et de la poutre va tout-à-fait dans le m ê me sens : avec une poutre dans l'il, on est bel et bien aveugles ; pas question de prétendre soigner la cécité des autres. Pour illustrer cela il dit : « Le disciple n'est pas au-dessus du maître ; mais une fois bien formé, chacun sera comme son maître. » Cette formation dont parle Jésus, c'est en quelque sorte la guérison des aveugles que nous sommes.

Comme Jésus est venu dans le monde pour ouvrir les yeux des aveugles, à leur tour, ses disciples, guéris par lui de leur cécité, ont pour mission de porter au monde la lumière de la révélation. Mission à laquelle les disciples ne pourront faire face que s'ils se remettent en permanence sous la lumière du maître, et se laissent guérir par lui de leur aveuglement. Luc passe ensuite sans transition à la métaphore de l'arbre et des fruits pour dire que le vrai disciple, celui qui se laisse éclairer par Jésus-Christ, porte de bons fruits ; celui qui ne se laisse pas éclairer par Jésus-Christ reste dans son aveuglement et porte de mauvais fruits. De quels fruits s'agit-il ? C  est ce que nous venons d  écouter dimanche dernier sur l  amour mutuel et dont le mot d  ordre est « soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux » . Tel Père, tels fils . Le Père attend de nous des fruits de justice et de miséricorde, des fruits qui sont soit des actes, soit des paroles : « Ce que dit la bouche, c'est ce qui déborde du cur » , nous dit Luc. « Le disciple bien formé sera comme son maître, nous dit Jésus » . La première étape de la formation, le B.A.BA en quelque sorte, consiste à apprendre à regarder les autres comme Dieu les regarde : un regard qui ne juge pas, ne condamne pas, qui ne se réjouit pas de trouver une paille dans l'il de l'autre ! Ne comptons pas les défauts des autres. Dieu, lui, ne les compte pas.

Puissions-nous découvrir le cur de Dieu en donnant de la place à sa Parole dans notre vie. Puissions-nous écouter l  enseignement de Jésus, il est la lumière véritable que nous reflétons, comme disons dans notre chant en malgache : « I Kristy no masoandro be, hazavana avy aminao, ry Ray, Izahay no toy ny tarany, manazava izao tontolo izao »