Le diocèse de Tolagnaro

 

Accueil Evangiles et Homlies

Evangile du 27 mai 2018|Evangile du 20 mai 2018|Evangile du 13 mai 2018|Evangile du 06 mai 2018|Evangile du 29 avril 2018|Evangile du 22 avril 2018|Evangile du 15 avril 2018|Evangile du 08 avril 2018|Evangile du 01 avril 2018|Evangile du 25 mars 2018|Evangile du 18 mars 2018|Evangile du 11 mars 2018|Evangile du 04 mars 2018|Evangile du 25 février 2018|Evangile du 18 février 2018|Evangile du 04 février 2018|Evangile du 28 janvier 2018|Evangile du 21 janvier 2018|Evangile du 14 janvier 2018|Evangile du 07 janvier 2018|Evangile du 31 decembre 2017|Evangile du 25 decembre 2017|Evangile du 24 decembre 2017|Evangile du 17 decembre 2017|Evangile du 10 decembre 2017|Evangile du 03 decembre 2017|Evangile du 26 novembre 2017|Evangile du 19 novembre 2017|Evangile du 12 novembre 2017|Evangile du 05 novembre 2017|Evangile du 29 octobre 2017|Evangile du 22 octobre 2017|Evangile du 15 octobre 2017|Evangile du 08 octobre 2017|Evangile du 01 octobre 2017|Evangile du 24 septembre 2017|Evangile du 17 septembre 2017|Evangile du 10 septembre 2017|Evangile du 03 septembre 2017|Evangile du 27 aout 2017|Evangile du 20 aout 2017|Evangile du 13 aout 2017|Evangile du 06 aout 2017|Evangile du 30 juillet 2017|Evangile du 23 juillet 2017|Evangile du 16 juillet 2017|Evangile du 09 juillet 2017|Evangile du 02 juillet 2017|Evangile du 25 juin 2017|Evangile du 18 juin 2017|Evangile du 11 juin 2017|Evangile du 04 juin 2017|Evangile du 28 mai 2017|Evangile du 25 mai 2017|Evangile du 21 mai 2017|Evangile du 14 mai 2017|Evangile du 07 mai 2017|Evangile du 30 avril 2017|Evangile du 23 avril 2017|Evangile du 16 avril 2017|Evangile du 09 avril 2017|Evangile du 02 avril 2017|Evangile du 26 mars 2017|Evangile du 19 mars 2017|Evangile du 12 mars 2017|Evangile du 05 mars 2017|Evangile du 26 fevrier 2017|Evangile du 19 fevrier 2017|Evangile du 12 fevrier 2017|Evangile du 05 fevrier 2017|Evangile du 29 janvier 2017|Evangile du 22 janvier 2017|Evangile du 15 janvier 2017|Evangile du 08 janvier 2017|Evangile du 01 janvier 2017

 

Dimanche 01 avril 2018

vangile de Jsus Christ selon saint Jean (20, 1-9)

 

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors quil fait encore sombre. Elle voit que la pierre a t enleve du tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et lautre disciple, celui que Jsus aimait, et elle leur dit: On a enlev le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas o on la mis.

Pierre partit donc avec lautre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais lautre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il voit que le linceul est rest l; cependant il nentre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul rest l, et le linge qui avait recouvert la tte, non pas pos avec le linceul, mais roul part sa place.

Cest alors quentra lautre disciple, lui qui tait arriv le premier au tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-l, en effet, les disciples navaient pas vu que, daprs lcriture, il fallait que Jsus ressuscite dentre les morts.

 

 

 

Homlie

 

Jean note quil faisait encore sombre : la lumire de la Rsurrection a trou la nuit ; cela nous rappelle le prologue du mme vangile : La lumire luit dans les tnbres et les tnbres ne lont pas saisie , comme Jean le dit encore un autre passage : la lumire est venue dans le monde et les hommes ont prfr lobscurit la lumire (Jn 3, 19) ; mais, malgr tout, les tnbres ne pourront pas larrter, lempcher de briller . Donc, alors quil fait encore sombre , Marie Madeleine voit que la pierre a t enleve du tombeau ; elle court trouver Simon-Pierre et lautre disciple, celui que Jsus aimait, (on suppose quil sagit de Jean lui-mme) et elle leur dit : On a enlev le Seigneur de son tombeau et nous ne savons pas o on la mis. Les deux disciples se prcipitent

Pierre entre dans le tombeau, et il regarde le linceul rest l, et le linge qui avait recouvert la tte, non pas pos avec le linceul, mais roul part sa place. Leur dcouverte se rsume cela : le tombeau vide et les linges rests sur place ; mais quand Jean entre son tour, le texte dit : Cest alors quentra lautre disciple, lui qui tait arriv le premier au tombeau. Il vit et il crut. Pour Saint Jean, ces linges sont des pices conviction : ils prouvent la Rsurrection: Si on avait pris le corps, on aurait pris les linges aussi ! Et sil tait encore mort, sil sagissait dun cadavre, on naurait videmment pas enlev les linges qui le recouvraient.

Ces linges sont la preuve que Jsus est dsormais libr de la mort : ces deux linges qui lenserraient symbolisaient la passivit de la mort. Devant ces deux linges abandonns, dsormais inutiles, Jean vit et il crut ; il a tout de suite compris. La dernire phrase est un peu tonnante : Jusque-l, en effet, les disciples navaient pas vu que, daprs lEcriture, il fallait que Jsus ressuscite dentre les morts.

Non pas quils ont eu une illumination subite comme si une phrase prcise, mais oublie, de lEcriture revenait tout dun coup leur mmoire ; mais, tout dun coup, cest lensemble du plan de Dieu qui leur est apparu .

Il vit et il crut. Jusque l, les disciples navaient pas vu que, selon l'Ecriture, il fallait que Jsus ressuscite d'entre les morts Cest parce que Jean a cru que lEcriture sest claire pour lui : jusquici combien de choses de lEcriture lui taient demeures obscures ; mais parce que, tout dun coup, il donne sa foi, sans hsiter, alors tout devient clair : il relit lEcriture autrement et elle lui devient lumineuse.

A notre tour, nous naurons jamais dautre preuve de la Rsurrection du Christ que ce tombeau vide... Dans les jours qui suivent, il y a eu les apparitions du Ressuscit. Mais aucune de ces preuves nest vraiment contraignante... Notre foi devra toujours se donner sans autre preuve que le tmoignage des communauts chrtiennes qui lont maintenue jusqu nous. Mais si nous navons pas de preuves, nous pouvons vrifier les effets de la Rsurrection : la transformation profonde des tres et des communauts qui se laissent habiter par lEsprit est la plus belle preuve que Jsus est bien vivant ! A nous dsormais de trouver la force de lire dans nos vies et dans la vie du monde tous les signes de la Rsurrection. LEsprit nous a t donn pour cela. Dsormais, chaque premier jour de la semaine , nous courons, avec nos frres, la rencontre mystrieuse du Ressuscit.