Le diocèse de Tolagnaro

 

Accueil Evangiles et Homlies

Evangile du 12 novembre 2017|Evangile du 05 novembre 2017|Evangile du 29 octobre 2017|Evangile du 22 octobre 2017|Evangile du 15 octobre 2017|Evangile du 08 octobre 2017|Evangile du 01 octobre 2017|Evangile du 24 septembre 2017|Evangile du 17 septembre 2017|Evangile du 10 septembre 2017|Evangile du 03 septembre 2017|Evangile du 27 aout 2017|Evangile du 20 aout 2017|Evangile du 13 aout 2017|Evangile du 06 aout 2017|Evangile du 30 juillet 2017|Evangile du 23 juillet 2017|Evangile du 16 juillet 2017|Evangile du 09 juillet 2017|Evangile du 02 juillet 2017|Evangile du 25 juin 2017|Evangile du 18 juin 2017|Evangile du 11 juin 2017|Evangile du 04 juin 2017|Evangile du 28 mai 2017|Evangile du 25 mai 2017|Evangile du 21 mai 2017|Evangile du 14 mai 2017|Evangile du 07 mai 2017|Evangile du 30 avril 2017|Evangile du 23 avril 2017|Evangile du 16 avril 2017|Evangile du 09 avril 2017|Evangile du 02 avril 2017|Evangile du 26 mars 2017|Evangile du 19 mars 2017|Evangile du 12 mars 2017|Evangile du 05 mars 2017|Evangile du 26 fevrier 2017|Evangile du 19 fevrier 2017|Evangile du 12 fevrier 2017|Evangile du 05 fevrier 2017|Evangile du 29 janvier 2017|Evangile du 22 janvier 2017|Evangile du 15 janvier 2017|Evangile du 08 janvier 2017|Evangile du 01 janvier 2017

 

Dimanche 12 novembre 2017

Trente-deuxime dimanche du temps ordinaire

vangile de Jsus-Christ selon saint Matthieu 25,1-13.

En ce temps-l, Jsus disait ses disciples cette parabole : Le royaume des Cieux sera comparable dix jeunes filles invites des noces, qui prirent leur lampe pour sortir la rencontre de lpoux. Cinq dentre elles taient insouciantes, et cinq taient prvoyantes : les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter dhuile, tandis que les prvoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons dhuile. Comme lpoux tardait, elles sassoupirent toutes et sendormirent.

Au milieu de la nuit, il y eut un cri : Voici lpoux ! Sortez sa rencontre. Alors toutes ces jeunes filles se rveillrent et se mirent prparer leur lampe. Les insouciantes demandrent aux prvoyantes : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes steignent. Les prvoyantes leur rpondirent : Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutt chez les marchands vous en acheter. Pendant quelles allaient en acheter, lpoux arriva. Celles qui taient prtes entrrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut ferme. Plus tard, les autres jeunes filles arrivrent leur tour et dirent : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !

Il leur rpondit : Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas. Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni lheure.

 

 

 

 

Homlie

 

Le Royaume des cieux est semblable dix jeunes filles invites des noces ... Nous approchons de la fin de l anne liturgique, lEglise nous propose cette parabole o Jsus nous invite nous transporter dj au terme du voyage, quand le Royaume sera accompli et il nous dit Ce sera comme un soir de noce . Cest une parabole, on na pas chercher des correspondances entre chaque dtail de lhistoire; cest la leon finale qui compte: Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni lheure

Que peut vouloir dire Veillez donc .Reprenons les lments de la parabole : des noces, une invitation ; dix jeunes filles, cinq dentre elles sont insouciantes, cinq sont prvoyantes ; les prvoyantes ont de lhuile en rserve, les insouciantes ont pris leur lampe sans emporter dhuile... mais quest-ce quune lampe huile sans huile? ce nest plus une lampe huile... Cest aussi insens que de mettre une lampe sous le boisseau : On nallume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. (Mt5,15)

Lpoux tarde venir et les jeunes filles sendorment, aussi bien les prvoyantes que les autres . On peut dormir et rver de ce qui anime sa vie : l amour ou la frivolit ! Lpoux finit quand mme par arriver et lon connat la suite : les prvoyantes entrent dans la salle de noces, les insouciantes se voient fermer la porte avec cette phrase Je ne vous connais pas leur dit lpoux. Et la conclusion : Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni lheure. Nous nous rappelons peut-tre que Jsus a dj trait peu prs le mme thme dans une autre parabole, celle des deux maisons : lune est btie sur le roc, lautre sur le sable. La pluie est tombe, les torrents sont venus, les vents ont souffl : lune des deux a rsist, lautre sest croule ; jusque-l rien de surprenant, on aurait pu sen douter ; mais voici que Jsus sexplique : celui qui a bti sur le roc, cest tout homme qui entend les paroles que je viens de dire et les met en pratique... ; que sont ces fameuses paroles quil vient de dire ?: Ce nest pas en me disant Seigneur, Seigneur, quon entrera dans le royaume des Cieux ; mais cest en faisant la volont de mon Pre qui est aux cieux. Ce jour-l, beaucoup me diront : Seigneur, Seigneur, nest-ce pas en ton nom que nous avons prophtis ? en ton nom que nous avons expuls les dmons, en ton nom que nous avons fait beaucoup de miracles ? Alors je leur dclarerai : Je ne vous ai jamais connus. Ecartez-vous de moi, vous qui commettez le mal. (Mt 7, 21-27).

Oui, vous faites de trs belles choses ( prophties, miracles) mais vous naimez pas vos frres ; ici, dans la parabole des dix vierges, cela revient au mme : cest Je ne vous connais pas, vous ntes pas la lumire du monde... vous tes appeles ltre, mais il ny a pas dhuile dans vos lampes .

Le rapprochement avec la parabole des deux maisons peut encore nous clairer : celle-ci tait la conclusion du discours sur la montagne dans lequel Jsus proclamait Vous avez appris quil a t dit : Tu aimeras ton prochain et tu haras ton ennemi. Eh bien ! moi je vous dis : Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous perscutent, afin dtre vraiment les fils de votre Pre qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les mchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes...Vous donc, vous serez parfaits comme votre Pre cleste est parfait. (Mt 5, 43-48). Veiller , cest donc vivre au jour le jour cette ressemblance avec le Pre pour laquelle nous sommes faits : cest aimer comme lui ; avec sa grce nous pouvons entrer dans cet esprit . Veiller, en fin de compte, cest tre toujours prt le recevoir. Cette rencontre de lpoux se fait non pas au bout du temps, la fin de lhistoire terrestre de chacun, mais chaque jour du temps ; cest chaque jour du temps quil nous modle son image.

Veuillez donc, car vous ne savez pas ni le jour, ni lheure. Personne ne peut remplir ma lampe ma place.