Le diocèse de Tolagnaro

Accueil  > Croyances et Rites > Le «tsangambato»

Le «tsangambato»

En quoi croient les Tanosy en dressant ces pierres ? La tombe est faite pour le corps qui y pourrit, mais l'esprit erre partout si on ne lui consacre pas un lieu où demeurer. Si la tombe est plus discrète, le tsangambato est élevé sur la hauteur ou au bord de la route pour bien montrer que la famille s'est bien occupée du parent défunt.

C'est la dernière étape de l'hommage qu'on lui rend. On cherche la pierre très loin de l' endroit où la dresser, et si par malheur elle casse on la remplace. Il faut une demeure solide pour l' ancêtre. Actuellement beaucoup font cela en béton armé. Chaque défunt a sa pierre, mais actuellement aussi il y en a qui commence à écrire sur une même pierre les noms des défunts.

Si quelqu'un est mort à l'étranger ou porté disparu, on élève sa pierre en dressant en même temps un teza (bois dur) à côté pour le symboliser.