Le diocèse de Tolagnaro

      Accueil > Actualités 2012

               Actualités

Actualits 2014 / Actualits 2013 / Joyeux Nol / Confrence dbat / Opration Tandroka / Anne de la Foi / Fort Dauphin a enfin son unit de protection civile / Est-ce le gnocide ? / Canonisation du Pre Jacques BERTHIEU : 21 octobre 2012 / Rencontre des prtres de la rgion sud-ouest / Toujours dans le sud / Inscurit dans le Sud / Message - JMJ MADA VII / JMJ MADA VII Antsiranana / Plus de 100 bandits tus dans notre diocse !!! / JMJ MADA VII / Le banditisme fait rage (fin) / Le Conseil pastoral / Le banditisme fait rage (suite) / Le banditisme fait rage / Quelle route

Joyeux Nol

Ds le soir du 24 dcembre un joli arc-en-ciel irisait le ciel. Et si dans le temps le 25 dcembre tait la fte du soleil, il tait vraiment au rendez-vous Tolagnaro ce 25 dcembre 2012 pour accueillir le Fils de Dieu, Soleil de la vie.

       

La messe a t prside par l vque la Cathdrale : On fte ce jour de diffrentes manires, et dj notre ville a t en pleine effervescence cette semaine ; il y a eu mme les feux dartifice le dimanche 23. Rien de mal cela pour ne pas senfermer dans les problmes de la vie qui parfois psent. Mais si nous nous rassemblons en ce jour cest pour accueillir la lumire de la vie. Le Verbe tait la vraie Lumire, qui claire tout homme en venant dans ce monde.

       

Il y aura 36 baptmes parce que tous ceux qui l ont reuil leur a donn de pouvoir devenir enfants de Dieu

   

Joyeux Nol tous.

Mgr Vincent Rakotozafy

25 dcembre 2012

 

CONFERENCE DEBAT

Les droits et obligations des acteurs/bnficiaires durant la phase de recherche et la prparation des communauts et acteurs post phase de Recherche

CHAMBRE DE COMMERCE ET DINDUSTRIE DE TOLAGNARO

MERCREDI 05 DECEMBRE 2012

Dans le cadre de la promotion de la Justice et de la Paix, la bonne gouvernance de lexploitation minire Madagascar, Catholic Relief Services (CRS/Mg) en partenariat avec la Confrence Episcopale de Madagascar met en uvre depuis 2009 un projet intitul Projet TARATRA ou Projet de Plaidoyer pour la Bonne Gouvernance de lexploitation minire Madagascar. Ce projet intervient dans 03 Diocses de Madagascar, savoir, le Diocse de Moramanga, le Diocse de Tsiroanomandidy et le Diocse de Tolagnaro.

   

   

Pour le projet TARATRA Tolagnaro, les activits minires actuelles de la compagnie Rio Tinto QMM au site de Mandena sont dj dans la phase dexploitation. Par ailleurs, afin daccroitre leur niveau de production, la Compagnie prpare actuellement une extension sur dautres zones dans le District de Tolagnaro, Rgion Ansy, notamment au niveau des Communes Rurales de Mahatalaky et de Iaboakoho.

Ainsi, vu lvolution du contexte minier, et dans le but dinformer et prparer les populations locales concernes par cette intervention, une confrence-dbat base sur les droits et obligations des acteurs/bnficiaires durant la phase de recherche et la prparation des communauts et acteurs post phase de recherche (ou prfaisabilit) a t organise par le Projet le Mercredi 05 Dcembre 2012 la grande salle de la Chambre de Commerce et dIndustrie de Tolagnaro.

   

A cet effet, les points forts dvelopps et dbattus durant la confrence-dbat qui a vu lintervention du Chef de la Rgion Ansy, lEvque du Diocse de Tolagnaro , le Reprsentant de lOffice National pour lEnvironnement (ONE), le Prsident de la Plate forme Rgionale des Organisations de la Socit Civile de lAnsy (PROSCA) et le Directeur de Cabinet de la Commune Urbaine de Fort Dauphin se sont focaliss sur les axes suivants :

   

On a not galement la prsence effective et/ou la participation active des participants issus des diffrentes structures tatiques, communautaires et sociales existantes (Services Techniques Dconcentrs, Collectivits Territoriales Dcentralises, Membre du congrs, reprsentants des structures confessionnelles, enseignants, organisations de la Socit Civile, reprsentants de la Compagnie Minire, reprsentant des forces de lordre, autorit traditionnelle locale, PIC, et les mdias.).

Lactivit a t fortement apprcie par les participants et lunanimit, le souhait pour lorganisation dactivits similaires plus tendue dans lespace, et une prsence plus marque et soutenue du projet TARATRA durant toutes les phases de lExploitation minire ont t expressment formuls par lassistance.

   

Mgr Vincent Rakotozafy

07 dcembre 2012

 

Fort Dauphin a enfin son unit de protection civile

Suite aux efforts combins de toutes les parties prenantes, la ville de Fort Dauphin dispose enfin dune unit de protection civile (UPC) qui se trouve au 2RM5 Camp Flacourt. La ville de Fort Dauphin, ltat-major Gnral de lArme Malagasy, lassociation franaise Pompiers-France-Fort Dauphin , la Rgion Anosy et la socit QMM se sont donn la main pour que ce projet aboutisse. En effet, Fort Dauphin est une ville o il y a beaucoup de vent. Exceptionnellement cette anne aucun incendie de maisons na eu lieu en cette priode de vents. Depuis toujours, en cas dincendie, cest soit la compagnie QMM soit ADEMA qui venait en aide la ville.

Les responsables ont essay de trouver une solution car il est inconcevable quune grande ville comme Fort Dauphin na pas dunit de protection civile. Aussi, une convention de partenariat pour la cration dune unit de protection civile a t signe entre les 5 partenaires en 2011. Un an aprs, la ville de Fort Dauphin dispose de son unit. La construction de la caserne a t cofinance par la Commune Urbaine de Fort Dauphin et la Rgion Anosy.

Les 2 engins de lutte contre lincendie et de secours envoys de France par lAssociation Pompiers-France-Madagascar sont arrivs le mercredi 07 novembre Fort Dauphin. 4 membres de lAssociation sont dj venus du 05 octobre au 12 octobre 2012 dernier pour former le personnel de lunit. En effet, lEtat Major Gnral de lArme Malagasy sest engage mettre disposition de lunit 24 militaires pour faire fonctionner lunit et offrir le terrain pour btir la caserne. La socit QMM sest charge du transport des engins et matriels de France jusqu Fort Dauphin. Chacun de ces engins a une capacit de 1200 litres deau et est quip dun tuyau dune longueur de 300 mtres. Malgr la crise nationale, on peut dire que la ville de Fort Dauphin est chanceuse puisque non seulement toutes les routes de la ville viennent dtre rhabilites, voil que la caserne qui est sera fonctionnelle puisque les camions pompiers sont arrivs.

Est-ce le gnocide ?

J ai quitt le diocse le 9 octobre et suis rentr le soir du 1er novembre. Je croyais que la scurit a t rtablie puisque cest le Prsident de la Transition lui-mme qui a install les forces spciales de scurit Betroka et leur a dot des hlicoptres pour faciliter l opration. Hlas non !!!

Des malaso qui fuient de l-bas attaquent des villages de notre diocse : Andasibe, Vinanintsaha, Tanandava, limitrophes de la rgion de Betroka.

Et Tsivory o jtais dj en septembre, et que jai dj chang avec les gens, on ma appris que la force de scurit a abattu trois personnes sur la place du march. Aprs enqute, le responsable sest excus auprs de la famille en reconnaissant quil y a eu un innocent ! Mais quest-ce quon mapprend de Betroka, centre de cette opration depuis septembre ?

Les forces spciales de scurit attaquent partout et on se demande sils sont pays pour raser des villages et tuer la population ? Ils tirent sur des gens qui travaillent au champ, sur des gardiens de bufs qui ont peur des hlicoptres volant trs bas et senfuient, sur des coles dans leur champ daction, sur des maisons. On me rapporte mme quil y a des femmes en couche. Prs de deux-mille (2 000) personnes ont t tues comme a.

Le chef de district a donn ordre de ne plus vendre des bufs, mais on continue amener des bufs vers le nord. Est-ce quil n y a pas de stratgie plus srieuse pour attraper le mythique Remenabila, sil en est toujours question, plutt que sacrifier la population ? Comment arrter cette barbarie qui ne scurise plus ? Cest vraiment un gnocide !

Mgr Vincent Rakotozafy

01 novembre 2012

 

Canonisation du Pre Jacques BERTHIEU : 21 octobre 2012

Alors qu Rome le Pape procdait la canonisation des 7 nouveaux Saints de l Eglise, dont l ancien missionnaire de Madagascar le Pre Jacques BERTHIEU , mort martyr , une foule immense s acheminait vers le lieu de son martyre Ambiatibe, une quarantaine de km au nord- est d Antananarivo.

Le recueillement commenait ds le samedi 20 par le chemin de croix, la confession, la veille de prire termine par lEucharistie 4 h du matin, le dimanche, heure o le Pre a dit sa dernire messe avant son excution, le 8 juin 1896.

Le dimanche 10h, la messe daction de grce prside par le Nonce Apostolique Mgr Eugne Martin NUGENT runit plus de 100 000 personnes venues de partout.

Arriv en septembre 1875 sur la grande le, le Pre a parcouru quelques villes devenues diocses depuis, pour terminer Ambiatibe-ANTANANARIVO, o il a t excut. Un sanctuaire en sa mmoire y est rig et toute la clbration se passait derrire sur un site de 50 ha.

Le Pre Berthieu a t batifi par le Pape Paul VI le 18 octobre 1965, la fin du concile Vatican II, et canonis maintenant par Benot XVI au cinquantenaire de ce concile. Cest tout un symbole en cette anne que le Pape dclare Anne de la foi. Il disait justement dans son homlie Place Saint-Pierre :

Que la vie de cet vanglisateur soit un encouragement et un modle pour les prtres, afin quils soient des hommes de Dieu comme lui ! Que son exemple aide les nombreux chrtiens perscuts aujourdhui cause de leur foi ! Puisse en cette Anne de la foi, son intercession porte de fruits pour Madagascar et le continent africain ! Que Dieu bnisse le peuple malgache !

Pour terminer un souvenir personnel. Quand le Pre Berthieu tait Ambositra (1888-1891), cest lui qui a ouvert la mission Fandriana en 1887. Jy travaillais de 1977 -1993. Lautel o il a dit la messe est toujours gard jusquen ce jour, dans la maison qui la accueillie.

Mgr Vincent Rakotozafy

24 octobre 2012

 

Rencontre des prtres de la rgion sud-ouest

Depuis lrection en province ecclsiastique de la rgion sud ouest en 2004, les prtres diocsains des 4 diocses qui la forment ont dcid une rencontre tous les deux ans : lArchidiocse de Toliara et les trois Diocses suffragants : Tolagnaro, Morondava, Morombe. Le quatrime tour sest tenu Morombe cette anne, du 9 au 18 octobre.

Le but de ces rencontres est l change pastoral, parce quon partage les mmes problmes de la premire vanglisation. Il n y a pas encore non plus de tradition de clerg diocsain.

Toliara a 24 prtres diocsains, Morombe 23, Tolagnaro 17, Morondava 6. Cinquante sur soixante-dix tait venu.

L archevque , Mgr Fulgence RABEONY a t retenu, de mme que Mgr Fabien RAHARILAMBONIAINA, vque de Morondava. Mgr Zygmunt ROBASZKIEWICZ, vque de Morombe, qui a dirig le triduum, a insist sur la vie fraternelle.

Mgr Vincent RAKOTOZAFY de Tolagnaro a anim l change pastoral et l a bas sur lexhortation post-synodale de 2007 sur la vie des prtres.On ne manquait pas de partager les nouvelles des diocses, mais tout tournait sur le banditisme qui rgne sur l le. Tous dploraient que tout cela est politis et on perd le repre, ne sachant pas trop quel jugement porter.

Le fait est que les gens sont fatigus de la situation !!! la seule solution est d avancer aux lections pour sortir de ce gouvernement de transition.

On a termin la rencontre par la pique-nique le 17; mais Mgr Vincent n y est plus all, parce quil montait Antananarivo pour la clbration de la canonisation du Pre Jacques Berthieu.

Vu le nombre qui augmente aux vques de voir le style de la rencontre pour la prochaine fois, parce que cela devient lourd. Cette fois-ci par exemple Tolagnaro a fait 900 km pour venir Morombe. A la prochaine rencontre le nombre va encore augmenter.

Mgr Vincent Rakotozafy

21 octobre 2012

 

Toujours dans le Sud

Le sud, touch par les vols de bufs ces temps-ci, est vaste. Nous parlons de notre diocse. On peut dire qu il n y a plus de vols de bufs ; mais on entend toujours par-ci par-l les vengeances des malaso.

Dans la rgion de Ranomafana o il y a eu cette tuerie de plus de 100 personnes ( 86 au chiffre officiel), la population est encore traumatise.

Dans ce cadre est arriv Tolagnaro, ce 4 octobre, le Prsident National du parti MONIMA, Mr MONJA ROINDEFO , ancien Premier Ministre, couter les plaintes de la population.

A quoi il a rpondu que tout cela est d lincapacit de ce rgime de transition. Il est prt prendre sa responsabilit envers la Nation. Il a mme fond une association des victimes des vols de bufs , lui-mme a t vol, et il en sera le porte-parole aux instances concernes.

En plus de ceux qui ramassent des collectes, voil un autre qui est prt prendre la dfense des petits . Si tout cela nest pas une rcupration politique, souhaitons quils aboutissent quelque chose.

Mgr Vincent Rakotozafy

septembre 2012

 

Inscurit dans le Sud

Je rentre dune tourne dune semaine (17 23 septembre) de Tsivory, rgion chaude de lattaque des bandits. Seule la communaut chrtienne dAmboangy na pas pu maccueillir parce que les gens sont toujours sur le qui-vive !

Dans leur dfensive, ils ont tu une quinzaine de bandits et les rescaps menacent de revenir. A la tombe de la nuit, les villageois quittent leurs maisons pour dormir dans la fort et suivent de loin les possibles mouvements.

Mais le soir du dimanche, une quipe de la force de lordre es venue et a pu surprendre un groupe de ces malfaiteurs dans les environs le lundi et en ont tu 11.

On peut dire que leur prsence est localise ; dans les autres villages cest la tranquillit, voir ce village de Beraketa o jai bni une petite glise avec 21 confirmations. Ou encore cette petite extraction de mica au bord de la route.

   

Maintenant, on fait des collectes pour secourir le sud mais qui profiteront rellement de ces collectes ? Familles des gendarmes abattus ? Ceux qui ont perdu des milliers de bufs ? Pauvres familles des malaso tus et rejetes par la population ? Les habitants des villages brls cause des vengeances des malaso ????

Mgr Vincent Rakotozafy

septembre 2012

 

Message - JMJ MADA VII

Message pour vous, jeunes Catholiques, lissue de la JMJ-MADA VII qui sest tenue ici Antsiranana du 05 au 10 septembre 2012.

 

JMJ MADA VII Antsiranana

Plus de 40.000 jeunes sont venus des 21 diocses de lle avec leurs vques respectifs ou vicaires gnraux pour les JMJ MADA VII Antsiranana.

       

Antsiranana est une ville de musulmans, qui a plus de 30 mosques ; mais laccueil de toutes les entits tait vraiment chaleureux.

Il y a eu 10 sites daccueil. Chaque matin un vque fait la catchse dans un site sur le thme : "Jeunes catholiques affermis dans la foi, fondent leur vie en Christ". La matine se termine par lEucharistie.

Le temps fort de ces journes tait la messe douverture du mercredi, sur le terrain de lUniversit. le chemin de croix, au mme endroit, le vendredi.

 

Veille de prire du samedi jusqu la messe de clture du dimanche, Bethitra : une ancienne salinire trs vaste. Les 2 endroits ont eu au fond la jolie baie de Nosy Lonjo (ilot sacr).

Le varatraza (vent de la saison) soulve trs souvent la poussire mais na pas enlev lenthousiasme des clbrations.

 

Aprs la messe de clture, il y a eu change de croix entre les diocses, et remise de la croix des JMJ au diocse de Fianarantsoa qui accueillera les prochaines dans 3 ans.

Il ne reste plus qu souhaiter que la foi vcue durant ces journes se manifeste au sein de lEglise Et au niveau de la Nation. Que lunit nationale prouve pendant cette manifestation reste un modle pour tout le pays qui est en pleine crise politique.

Mgr Vincent Rakotozafy

septembre 2012

 

Plus de 100 bandits tus dans notre diocse !!!

Depuis le mois de mars nous suivons cette virulence du vol de bufs par des bandits mieux arms que la Force de lordre.et nous nous sommes poss la question : cest en vue de quelle fin tout a ?

Nous sommes loin, ici lextrme nord de l le pour la JMJ, mme si vous le savez dj sur dautres sites ou autres communications, nous relatons ce que dit Corinne Razafiarisony dans un journal de la capitale, La Vrit. Tout se passe en plein dans notre diocse.

Alors que les Forces de lordre ont du mal donner suite la traque de Remenabila, les fokonolona de la Rgion Anosy ne se laissent plus faire et prennent leur dfense en main, bilan 86 morts du ct de ces bandits arms.

Incroyable mais vrai, seulement laide des jets de pierre, des coups de haches et des sagaies, ces fokonolona ont fini par tuer 86 dahalo ( pris en embuscade) dans diffrents endroits..aux environs de Fenohevo et Efita.

Le 21 aot dernier, Bevahy , 16 malaso ont t tus par les fokonolona. 6 bras , dont deux de femme, ont t montrs en trophe de guerre dans une parade travers la ville de Tsivory. Le 7 aot , Fenoarivobe Ifarantsa, 6 dahalo tus par le Fokonolona.

A Dieu ne plaise, quon ne tombe pas dans la guerre civile.

Mgr Vincent Rakotozafy

septembre 2012

 

JMJ MADA VII

Nos jeunes se sont donns rendez-vous Beraketa, limite nord du diocse, du 28 aot au soir au 30 au soir, pour la prparation spirituelle de la JMJ Antsiranana, et les numros prsenter ensemble pour les festivits. Ils sont 332 sur 411 dinscrits.

Ils ont quitt Beraketa le 31 de trs bonne heure, et sont arrivs Tan le 1 septembre au soir, pour repartir sur Antsiranana laprs-midi du 2.

Nous portons nos jeunes dans la prire et que cette rencontre nationale porte ses fruits pour lEglise et la Nation toute entire.

Ds que possible nous reproduirons ici les photos.

Mgr Vincent Rakotozafy

septembre 2012

 

Le banditisme fait rage (fin)

Comme nous lavons dit dernirement : Remenabila (buf rouge aux cornes tordues) continue-t-il ses courses par monts et par vaux ?

Oui, puisque des primes normes sont offertes pour le capturer mort ou vivant. Est-ce l une abdication des forces de lordre devant lampleur du problme qui ne fait que terrifier la population du sud de lle ? On se rappelle que les armes des soldats tombs lors du combat Esira ont t rapportes par les bandits et remises des responsables de Fokontany dans la localit concerne : "nous en avons de plus efficaces et de plus performants" ont-ils dit ddaigneusement.

Do viennent alors ces armes sophistiques dont les bandits sont fiers ? Ce nest pas seulement les armes disparues de 2002 dont nous avons parl. Qui est-ce qui les fournit ? On est tent dire que ce phnomne nest pas du banditisme banal, mais organis et bien orchestr. Le bruit circule quil ny a des officiers suprieurs dchus ou dissidents qui en sont les commanditaires. Mais quelles fins ? (FIN)

Mgr Vincent Rakotozafy

aot 2012

 

Le Conseil pastoral

Cette anne, le conseil pastoral se tenait du 7 au 9 aot 2012 et prparait lanne de la foi : 11 octobre 24 novembre 2013. On a chang sur 9 points envoys davance dans les paroisses et districts pour la prparation :

  1. Foi et Ecriture Sainte
  2. Foi et Sacrements
  3. Foi et Liturgie
  4. Foi et Vie de prire
  5. Foi et Vocations
  6. Foi et Education
  7. Foi et Vie matrielle de notre Eglise locale
  8. Foi et Vie quotidienne
  9. Foi et Dialogue inter-religieux

Presque unanimement, les paroisses et districts ont soulign les cts ngatifs et ont donn des suggestions pour lamlioration. Lquipe prparatoire a ramass toutes ces suggestions pour le texte final soumettre lvque.

 

 

Mais tout nest pas si ngatif que a. Le vendredi 10, on a cltur par lordination presbytrale de Jean-Franois TSIAROSOA et Damy VALASOA, le diaconat de Jousseaume RAMANANTOANINA et Jean Christian HAJANIRINA.

Jean Franois est envoy comme conome du Petit Sminaire et vicaire la Cathdrale ; Damy, vicaire la paroisse Sainte Louise de Marillac, Tanambao, de mme que le diacre Jousseaume Jean Christian ira Manambaro avec le pre Philmon.

aot 2012

 

 

Le banditisme fait rage (suite)

Le gouvernement a décidé de prendre en main la maîtrise des bandits, voleurs de boeufs, dont nous avons parlé le mois de mars. Le mois de juin une forte délégation menée par le Premier Ministre est venue présenter à la population les militaires et les gendarmes qui vont assurer l'opération. C'était un rapport de force, parce que les bandist étaient organisés avant eux: il y a eu des morts dans les deux camps, une douzaine de la force de l'ordre...

On peut dire que les fusils disparus lors de la crise de 2002, et qu'on n'a pas tout récupérer, sont entre les mains de ces bandits.

On a donné le nom du chef de bande: REMENABILA!

Remenabila est un surnom qui signifie: boeuf rouge aux cornes tordues. Alors qui est-ce?...

On n'a pas pu mettre la main sur lui; est-ce qu'il est encore dans la région et continue à courir par monts et vaux. Depuis que la force de l'ordre a quitté les lieux ce mois de juillet, les bandits se sont éparpillés et continuent à vler ou à se voler eux-mêmes?

Mgr Vincent Rakotozafy

juin 2012

Le banditisme fait rage

Selon l'information du Commandant de la gendarmerie de Tolagnaro, le samedi 17 mars dernier 150 bandits ont volé 900 bœufs dans la région de Tsivory, à 200 km au nord-ouest de Tolagnaro. Ils ont tué un des gendarmes qui ont voulu les intercepter. La population n'ose pas pénétrer dans leur repaire, étant donné qu'ils sont bien armés. Une semaine après ils ont encore volé 400 bœufs et ont tué les 2 propriétaires.

La gendarmerie de Tolagnaro a demandé du renfort à Vangaindrano et Betroka. Espérons qu'ils arriveront à quelque chose, parce que où vont ces bœufs ???

Mgr Vincent Rakotozafy

avril 2012

Quelle route

Il parait que tout chemin mène à Rome. Pour venir chez nous, vous en avez 3 en quittant la RN 7 :

 

 

Mais la route de la côte-est aussi est très agréable sauf en temps de cyclone. Quittant la route de Fianarantsoa vers Mananjary jusqu'à Irondro où vous tournez à droite pour Vangaindrano. De là c'est la piste, assez bien entretenue.

Sur cette route de Vangaindrano –Tolagnaro, la RN 12 A, vous passerez 10 bacs, cela vous donne un peu d'arrêt qui vous repose. C'est de cette route que nous vous donnons quelques photos pour en avoir une idée : la jolie descente de Ranomafana,

les bacs...

 

Vous connaissez la quatrième route, c'est la voie aérienne. Il y a de l'avion chaque jour, même si l'heure indiquée change parfois. Mais le passage d'un paquebot fait la joie de la population qui lui réserve un accueil chaleureux pour le millier de touristes qu'il amène.

Soyez le bienvenue à Tolagnaro.

avril 2012